frcaendeitptrues
Gantry 5

 

Tout ce que le gouvernement comporte de ministres, députés, élus territoriaux sont sur le pont pour expliquer le bien-fondé de la réforme capitaliste de la retraite.
Avec le soutien actif du Medef et de tous les outils de propagande médiatique, tous mouillent la chemise pour désinformer, tromper l’opinion pour parvenir à leurs fins.
Sauf que le mouvement social est très loin de faiblir, au contraire, il s’amplifie et de nouvelles catégories de salariés le rejoignent avec des revendications qui dépassent le seul problème de la retraite. Salaires–emplois–conditions de travail, revendications qui sont étroitement liées à la retraite solidaire émergent dans de nombreuses professions.

La lutte se développe de plus en plus dans de nombreuses entreprises. Grèves, à la SNCF – la RATP - dans les hôpitaux de tout le pays - dans la chimie, 7 raffineries sur 8 sont en grève – à l’EDF – dans la métallurgie- dans le commerce – dans des usines, St Gobain, la biscuiterie nantaise…- dans l’éducation nationale – les salariés du transport routier, grève à partir du 16 novembre… Les étudiants organisent des actions.
Leur développement est important, il progresse chaque jour, la détermination des salariés est forte. Le rejet de la politique de Macron est général.

La CGT annonce 1,5 million de manifestants nationalement dont 250000 à Paris.
Des marées humaines sont descendues dans les rues, des manifestants combatifs, déterminés, ils étaient : 150000 à Marseille, 100000 à Toulouse, 53000 à Bordeaux, 48000 à Bourges, 40000 à Rouen, 25000 au Havre, 20000 à Caen, 15000 à Rennes, Brest, Toulon, Nevers… Les manifestants se sont mobilisés par milliers dans des communes de taille moyenne.... Les chiffres traduisent un mouvement de contestation nationale rarement atteint ces dernières années.

Le pouvoir et le patronat en difficulté pour faire avaler la réforme capitaliste de la retraite, s’emploient sans grand succès à dénigrer le mouvement en cours qui s’annonce puissant.
Les appels à la grève et aux manifestations prennent de l’ampleur à l’approche du 5 décembre.
La mobilisation des travailleurs va largement au-delà de celle de la RATP et de la SNCF. Tout laisse à penser qu’elle sera massive, elle dépasse également les seuls mots d’ordre que le gouvernement martèle pour diviser, la défense légitime des « régimes spéciaux ».

Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche