Gantry 5

 

Les élections européennes se sont tenues juste après le 52e congrès de la CGT. Elles ont confirmé l’analyse que nous faisions de la situation et surtout cette impérieuse nécessité du développement des luttes et leur convergence dans un puissant mouvement de nature à stopper l’offensive du capital et de son gouvernement. C’est ce que souligne la déclaration de notre parti (Hebdo N°614) : « L’amplification, la convergence des luttes qui n’ont pas cessé doit devenir l’objectif urgent et essentiel de la classe ouvrière pour satisfaire les revendications, augmenter les salaires, les pensions et allocations sociales... » .

Dans quelle situation sommes-nous ?
     Depuis des décennies, gauche et droite alternent au pouvoir et la situation des travailleurs, du peuple, s’aggrave. Avec l’arrivée de Macron au pouvoir ces difficultés se sont accrues : réforme du code du travail, disparitions de services publics dans les départements, fermetures d’hôpitaux, de maternités, attaques contre la fonction publique et plan de suppression de 120.000 emplois, liquidation du régime de retraite par répartition et attaque générale contre le financement de la sécurité sociale, annonces comme la suppression des APL, augmentation de la CSG des retraités.

     Le capital et ses fondés de pouvoir, Macron et le gouvernement ne chôment pas. Ils détruisent systématiquement les conquêtes sociales du salariat. Rien n’échappe à leur politique : les retraites, la sécurité sociale, les salaires, le logement, le temps de travail, le code du travail, le secteur public, l’école...tout y passe. Macron l’a annoncé lors de sa conférence de presse, ils veulent aller encore plus vite et plus loin. Face aux luttes, au mécontentement, ils s’emploient à diviser et à réprimer.

La CSI vient de tenir son congrès à Copenhague. Cette confédération est issue de la fusion en 2006 des la Confédération Internationale des Syndicats Libres (CISL) et de la Confédération Mondiale du Travail (CMT). Rappelons que la CISL a été créée pour faire pièce à le Fédération Syndicale Mondiale (FSM) dont la CGT fut un des membres fondateurs. La CISL a été tout au long de son existence le bras armé de l’impérialisme américain pour maintenir sous contrôle les travailleurs du monde entier et combattre l’URSS et les démocraties populaires. FO était adhérente à la CISL. Son existence doit beaucoup à l’action et

Bimestriel N°131

imgnews

Abonner vous aux dernières publications

Conditions d'utilisation
Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche