French Catalan English German Italian Portuguese Russian Spanish
Gantry 5

 

L’épidémie dénommée COVID-19, la crise sanitaire qu’elle génère et les dispositions dont elle fait l’objet, n’ont ni émergé, ni pris corps et évolué dans un monde clos, dans un quelconque néant, ou dans un vide sidéral.
Elles ont émergé et évolué dans un contexte ; un contexte, engagé déjà depuis quelques décennies, de recomposition de la société française dans tous les domaines : politique, économique, social, idéologique.

La « Food and Agriculture Organization » (FAO) qui est l’organisation des Nations Unies pour l’alimentation et la nourriture tire depuis plusieurs semaines la sonnette d’alarme. Les populations qui sont à la limite de la famine devraient passer de 135 millions à près de 250 millions de personnes dans le monde. Ce presque doublement est selon le Programme Alimentaire Mondial (PMA) la conséquence de la pandémie de Covid-19.

La pandémie de Covid 19 qui affecte pratiquement et à des degrés divers tous les pays de la planète est, nous l’avons écrit, « un révélateur de l’état du monde » (Hebdo N° 656). Aujourd’hui, plus de la moitié de l’humanité subit, depuis plusieurs semaines, un confinement plus ou moins sévère qui a pour conséquence directe une diminution drastique de l’activité économique et des échanges avec pour corollaire une augmentation du chômage de masse masqué ou non par des mesures de chômage partiel, des inégalités et de la pauvreté. Ainsi, des chercheurs du King’s College de Londres estiment-ils que la pandémie va plonger 500 millions d’humains en plus dans la pauvreté.

Elle passe par des moyens pour l’hôpital public, pour la sécurité sociale, par la socialisation des industries pharmaceutiques et des groupes de santé…
Les sociétés humaines de tout temps ont été traversées par des épidémies, des pandémies, par des crises sanitaires. Il en est ainsi, de la peste à la lèpre d’hier, de la tuberculose du premier quart du XXème siècle au COVID 19 d’aujourd’hui, en passant par le SRAS de 2002/2004 (Syndrome Respiratoire Aigu Sévère), le Mers-cov de 2012 (Coronavirus du Syndrome Respiratoire du Moyen-Orient), le VIH (virus de l'immunodéficience humaine) plus connu sous le nom du SIDA, et les grippes.

Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche