Gantry 5

 

Chers camarades, nous sommes à un peu plus de deux mois de l’élection européenne, notre liste est prête et sera publiée prochainement.

L’aspect concret de notre choix politique est d’affronter la bataille politique intense qui s’annonce. C’est donner la possibilité aux électeurs de voter pour le seul parti politique révolutionnaire que nous représentons, le seul parti qui propose de lutter pour une société débarrassée du capital, une société gérée par le peuple et dont le seul but est de répondre aux besoins sociaux, une société dont les énormes possibilités de développement permises par les progrès considérables des sciences et des techniques sont possibles à condition d’éliminer le capital de toute maîtrise.
Oui il est possible de développer une société de progrès social à la condition exclusive d’engager la lutte politique pour supprimer le capital qui en domine tous les secteurs.
Ceci est vrai pour notre pays, c’est également vrai pour l’ensemble des pays de la planète et évidemment de l’Europe qui n’échappe pas loin s’en faut à cette analyse

    Compte tenu de la situation ce samedi à Paris, plusieurs manifestations, des stations de métro fermées…, nous avons dû écourter notre réunion. Plusieurs camarades de Province n’ont pas pu de ce fait y participer.
Résumé de la discussion :
*Un camarade des Hauts de Seine. Explique que dans la fonction publique territoriale les conditions de travail s’aggravent. Par ex. au nettoiement, on augmente le temps de travail mais on ne rémunère pas le travail supplémentaire, le bulletin de paie est le même. La règle imposée c’est « travailler plus pour le même salaire ».

Un camarade de la faculté Jussieu à Paris, dit son accord avec le rapport qui est très stimulant. Il rappelle le mécontentement profond, le rejet de la politique du pouvoir actuel exprimé dès son installation. Le pourquoi du mouvement tel qu’on le vit aujourd’hui: les luttes nombreuses qui se sont développées dans les entreprises – le mouvement des gilets jaunes qui a émergé et on voit clairement les coups que le pouvoir et tous les tenants du système veulent porter au mouvement de lutte des salariés, aux syndicats, en premier lieu à la CGT. Dans les sections syndicales CGT il y a des discussions; parfois des camarades ont tendance à vouloir substituer au mouvement syndical « tous dans la rue» sans voir la réalité; où on va. Pour

Chers camarades,
Depuis plusieurs années nous constatons un profond mécontentement, un rejet de plus en plus fort de la politique menée au gré des gouvernements qui se succèdent, politique qui aggrave les conditions sociales du peuple. Ce ne sont pas les élections diverses qui ont calmé ce mécontentement car très vite les gouvernements qui se sont succédés ont été confrontés à ce rejet qui se traduit par l’abstention massive lors des élections, des sondages d’opinion très défavorables et des luttes sociales nombreuses isolées les unes des autres, parfois puissantes comme celles contre la loi El Khomri, la

Bimestriel N°131

imgnews

Abonner vous aux dernières publications

Conditions d'utilisation
Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche