Gantry 5

 

La guerre en Syrie, voulue et entretenue par les puissances impérialistes et tout particulièrement les USA et leurs alliés occidentaux, dont la France, Israël et les pays du golfe se trouve à un tournant. Après huit années de guerre, dont il faut rappeler l’intensité et les destructions, l’Etat syrien n’a pas été démantelé comme le furent l’Irak et la Libye. Si les USA et leurs alliés locaux et la France en particulier ont continué à armer et financer des armées supplétives pour obtenir une partition de facto du pays, leur stratégie qui s’appuyait entre autres sur le soutien à un Etat kurde indépendant est en échec.

Le Parti Révolutionnaire COMMUNISTES condamne l’invasion de la Syrie par la Turquie. Cette agression de la part de la Turquie membre de l’OTAN, rendue possible par le feu vert des USA, n’est pas la première. Elle fait suite à des ingérences répétées dans les affaires intérieures de l’État syrien.

L’actualité internationale est marquée par de nombreuses manifestations populaires face à la misère dans de nombreux pays du monde : en Irak, Égypte, Équateur, Argentine…
En Irak, à Bagdad mais aussi dans de nombreuses villes de province, les protestations massives populaires ont été durement réprimées et l’on compte des centaines de mort et de blessés. Les manifestants, dont beaucoup de jeunes, se révoltent face à une situation sociale et politique intenable.

L’assemblée générale de l’ONU a donné lieu à une abondante littérature soufflant le chaud et le froid sur les perspectives d’accords dans les grands conflits en cours et en particulier sur le dossier iranien. Tout avait commencé par le rituel climatique et le « show » Greta Thumberg dont ne devons pas douter que son orchestration fait partie des luttes d’influences entre les grandes puissances impérialistes tant elle est instrumentalisée.