Gantry 5

 

     Lors de sa conférence de presse à l’Élysée, Emmanuel Macron a réaffirmé clairement que le cap économique, social et politique était maintenu : celui de la destruction systématique des conquêtes sociales qui protègent en partie les travailleurs de la voracité du grand capital. Mais, face à la pression des luttes, il se devait de lâcher un peu de lest. L. Berger de la CFDT lui avait, avec d’autres, tendu la perche d’une conférence sociale où, c’est bien connu, les discours masquent les intentions et permettent de faire diversion des vrais problèmes que vivent les travailleurs, les chômeurs, la jeunesse et les familles et tout particulièrement ceux des salaires et de la protection sociale, de la retraite….

     Tout l’espace médiatique est occupé par les « annonces » que doit faire Macron jeudi en réponse au mécontentement profond d’une grande majorité de français face à la politique du gouvernement.
Tout est dramatisé, orchestré pour donner plus d’importance à « l’événement », l’incendie de la cathédrale de Paris utilisé pour tenter « l’union nationale » et bien sûr rappeler aux Français la nécessité de se « serrer les coudes » face à la situation.

     L’incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris le 17 avril a été ressenti en France et partout dans le monde comme un coup sévère porté à la culture et au patrimoine de l’Humanité. Sans le courage et l’expérience des sapeurs- pompiers de Paris les dégâts auraient étés encore plus grave. Nous partageons le souhait de l’immense majorité des français que la reconstruction soit faite dans les meilleures conditions de sécurité et de temps permettant la renaissance de ce joyau de l’art gothique.

    Clap de fin du « grand débat national » lancé par Macron. Ce « grand débat national » dont s’est emparé le pouvoir, servi sur un plateau par les « gilets jaunes » pour tenter de dégonfler (en vain) la bulle de mécontentement, exclut totalement les exigences des travailleurs, du peuple de vivre mieux, il exclut totalement la politique du capital qui accélère la régression sociale, puisque Macron est chargé de transformer toute la société française pour l’adapter complètement aux objectifs de ce capital.

Bimestriel N°131

imgnews

Abonner vous aux dernières publications

Conditions d'utilisation
Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche