Gantry 5

 

     L’incendie qui a ravagé la cathédrale Notre-Dame de Paris le 17 avril a été ressenti en France et partout dans le monde comme un coup sévère porté à la culture et au patrimoine de l’Humanité. Sans le courage et l’expérience des sapeurs- pompiers de Paris les dégâts auraient étés encore plus grave. Nous partageons le souhait de l’immense majorité des français que la reconstruction soit faite dans les meilleures conditions de sécurité et de temps permettant la renaissance de ce joyau de l’art gothique.

    Clap de fin du « grand débat national » lancé par Macron. Ce « grand débat national » dont s’est emparé le pouvoir, servi sur un plateau par les « gilets jaunes » pour tenter de dégonfler (en vain) la bulle de mécontentement, exclut totalement les exigences des travailleurs, du peuple de vivre mieux, il exclut totalement la politique du capital qui accélère la régression sociale, puisque Macron est chargé de transformer toute la société française pour l’adapter complètement aux objectifs de ce capital.

     Jour après jour les annonces du patronat et du pouvoir à son service aggravent sans cesse les conditions de vie des travailleurs et du peuple.
Les restructurations industrielles se poursuivent à grands coups de licenciements, de fermetures de sites.
C’est au tour des papeteries dont la casse est programmée depuis des années. 21 sites ont été fermés en 10 ans au prétexte de la progression du numérique au détriment du papier. Aujourd’hui c’est Arjowiggins dont les 800 emplois vont être supprimés, et Séquana (papeterie) dont l’emploi des 900 travailleurs est menacé.
Pour faire plus de profits, les multinationales tapent plus fort, il n’y a que la lutte pour les stopper.

     La loi santé examinée par l’Assemblée nationale, la « refonte » de la fonction publique au conseil des ministres, recul de l’âge de la retraite, éducation nationale, voilà l’actualité de la semaine qui révèle un nouveau coup d’accélérateur dans les « réformes sociales » réclamées par le Medef et mis en œuvre par l’équipe Macron.
Toutes ces « réformes » ont un point commun : elles accentuent la mainmise totale du capital dans la société.

Bimestriel N°131

imgnews

 

S'abonner à notre Hebdo

 

Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche