Gantry 5

 

E. Macron dans une lettre aux français, confirme la poursuite de sa politique: après les ordonnances qui ont cassé le code du travail, il poursuit la réforme du système de santé avec les fermetures d’hôpitaux, la fermeture de services publics partout, la suppression de 120.000 emplois dans la fonction publique, les privatisations, la suppression du système de retraites par répartition, la réforme de l’assurance chômage, de l’apprentissage.

Dans notre article hebdomadaire sur la situation politique paru la semaine dernière (voir sur le site), nous avons souligné les conséquences des décisions prises par le pouvoir concernant l’attaque contre les chômeurs, les retraites et l’accélération des restructurations industrielles entraînant une nouvelle vague de destructions d’emplois.
Dans l’automobile le prétexte de la baisse des moteurs diesels pour supprimer 10 à 15000 emplois, invoqué par les patrons du secteur, consiste à justifier de nouveaux coups contre les travailleurs pour plus de profits.

Depuis quelques semaines, la question du référendum d’initiative citoyenne (RIC) est devenue le nec plus ultra de la démocratie moderne. Inspiré, paraît-il, mais comment le savoir? Par le mouvement des gilets jaunes, il est relayé par le grand barnum de débat national que prépare le pouvoir pour mieux étouffer les revendications sur le SMIC, les salaires, l’emploi, les retraites...qui montent et qui se traduisent par de nombreuses luttes dans les entreprises.

E.Macron a passé le réveillon de Noël avec un millier de militaires français basés au Sahel. Au-delà de la tradition son objectif était de réaffirmer la présence de la France en Afrique. La présence militaire de la France, ses interventions en particulier au Sahel, ont pour but de défendre les intérêts des multinationales françaises implantées sur le continent africain.

Bimestriel N°131

imgnews

Abonner vous aux dernières publications

Conditions d'utilisation
Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche