frcaendeitptrues
Gantry 5

 

Ce 14 juillet a été pour le moins singulier et pas spécialement du fait des mesures prises dans le cadre de la situation sanitaire du pays. Il l’a été, entre autre, par la mise en scène orchestrée autour de la question de la santé.

Pour remplacer Édouard Philippe, Emmanuel Macron a nommé comme Premier ministre : Jean Castex, un sarkoziste, membre des Républicains (LR), connu pour avoir cassé l’hôpital public sous Sarkozy. Mais pas que le journal Les Echos ajoute : Castex «aura entre autres géré de très près le service minimum dans les transports, la réforme des régimes spéciaux ».

La déferlante des plans sociaux fait des ravages. Pour la semaine de 15 au 21 juin, on compte 35 plans de "sauvegarde de l’emploi" (PSE) pour un total de 9479 licenciements. La destruction d’emplois s’accélèrent 677 la semaine du 2 mars, 1132 celle du 18 mai, 2506 la première de juin et donc 9479 cette semaine et on nous annonce

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a dévoilé sur BFM « une perspective de récession très sombre pour la France : -11% en 2020 ». Il explique « qu’il y aura des faillites et des licenciements dans les prochains mois ».
Raymond Soubie, président du cabinet de conseil en ressources humaines, Alixio, ancien conseiller social du Président Nicolas Sarkozy prépare aussi le terrain : « Tous les indicateurs montrent une chute de la production très forte, des trésoreries très atteintes et des répercussions sur l’emploi. Je crains que les licenciements en nombre soient inévitables ».

Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche