Gantry 5

 

L’assemblée générale de l’ONU a donné lieu à une abondante littérature soufflant le chaud et le froid sur les perspectives d’accords dans les grands conflits en cours et en particulier sur le dossier iranien. Tout avait commencé par le rituel climatique et le « show » Greta Thumberg dont ne devons pas douter que son orchestration fait partie des luttes d’influences entre les grandes puissances impérialistes tant elle est instrumentalisée.

    Les récents événements en Méditerranée avec l’arraisonnement par les forces britanniques d’un pétrolier transportant du pétrole iranien, puis dans la mer d’Oman avec la destruction par l’Iran d’un drone US ayant violé son espace aérien et enfin dans le détroit d’Ormouz qui relie le golfe Persique au golfe d’Oman, avec l’interception par les forces iraniennes d’un pétrolier britannique témoignent de la grande tension qui règnent dans cette région.

     Jaded Kushner, conseiller du Président Trump, va présenter à Manama au Bahreïn ce que les dirigeants américains nomment : « le plan de paix ultime » pour la région. Jaded Kushner qui en est le messager est le gendre de Trump. Il entretient de manière notoire un mépris total pour les palestiniens, sa fondation finance la colonisation israélienne de la Palestine. C’est dire que le « plan de paix » est entre de bonnes mains !!!

     Pour mesurer l’enjeu du golfe d’Oman, il faut rappeler que par cette voie maritime transitent 30 % des hydrocarbures et du gaz naturel des pays producteurs vers les grandes puissances consommatrices en Europe et en Asie. Le contrôle de cette voie de communication est donc vital et fait l’objet d’un affrontement entre les puissances impérialistes.