frcaendeitptrues
Gantry 5

 

Les soignants se sont à nouveau retrouvés pour un premier « mardi de la colère ».
Ils se sont rassemblés devant les hôpitaux pour revendiquer plus de moyens pour l’hôpital public, des revalorisations salariales et pour protester contre le projet Ségur (nom de l’avenue où se trouve le ministère), proposé par le gouvernement.

Alors que le Covid-19 a déjà fait plus de 140 000 morts dans le monde et plus de 17 000 en France, alors que la crise est loin de se refermer, le patronat presse à la reprise immédiate de la production pour sauver au plus vite ses profits. Macron a annoncé lundi soir, le prolongement du confinement pour un mois supplémentaire, mais celui-ci ne concerne pas les milliers de travailleurs dont les usines ont d’ores et déjà repris la production.

Coronavirus ou pas, Macron, son gouvernement et le Medef martèlent : « il faut continuer à travailler ».
Macron déclare un jour : le pays en état de guerre sanitaire, limite de façon drastique tous les déplacements, le lendemain au nom de la sacro-sainte raison économique il exhorte les entreprises et les salariés à poursuivre leur activité et appelle à " la responsabilité des entreprises, nous devons continuer à produire, à faire tourner le pays ".

Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche