frcaendeitptrues
Gantry 5

 

La CGT annonce 1,5 million de manifestants nationalement dont 250000 à Paris.
Des marées humaines sont descendues dans les rues, des manifestants combatifs, déterminés, ils étaient : 150000 à Marseille, 100000 à Toulouse, 53000 à Bordeaux, 48000 à Bourges, 40000 à Rouen, 25000 au Havre, 20000 à Caen, 15000 à Rennes, Brest, Toulon, Nevers… Les manifestants se sont mobilisés par milliers dans des communes de taille moyenne.... Les chiffres traduisent un mouvement de contestation nationale rarement atteint ces dernières années.

Le pouvoir et le patronat en difficulté pour faire avaler la réforme capitaliste de la retraite, s’emploient sans grand succès à dénigrer le mouvement en cours qui s’annonce puissant.
Les appels à la grève et aux manifestations prennent de l’ampleur à l’approche du 5 décembre.
La mobilisation des travailleurs va largement au-delà de celle de la RATP et de la SNCF. Tout laisse à penser qu’elle sera massive, elle dépasse également les seuls mots d’ordre que le gouvernement martèle pour diviser, la défense légitime des « régimes spéciaux ».

La mobilisation grandit, les appels à la lutte pour la journée interprofessionnelle de grèves et de manifestations du 5 décembre se multiplient dans de nombreuses professions.
Le 5 décembre concentre le mécontentement, retraites, santé, assurance chômage, emplois, salaires, jeunesse mais n’oublions pas que dans de nombreux secteurs les luttes existent déjà et pour certaines d’entre elles depuis longtemps.

Budget de l’État– Cour des Comptes– Plan hôpital– Collectivités territoriales– Conseil d’orientation des retraites : patronat et pouvoir accélèrent encore. Une seule réponse : la lutte.
Le projet de loi de finances vient d’être adopté par le conseil des ministres, mis à part les « mesurettes » concernant la baisse des impôts, ce sont les prestations sociales qui sont la cible du pouvoir : elles sont toutes bloquées.
Dans le droit fil de la « réforme » de l’Unedic qui aggrave fortement les conditions de vie des privés d’emploi, le gouvernement poursuit comme il le déclare constamment la « transformation profonde de la société » pour la livrer aux multinationales capitalistes.

Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche