frcaendeitptrues
Gantry 5

 

Le Parti Révolutionnaire COMMUNISTES condamne fermement l'attentat terroriste contre le président du Venezuela, Nicolas Maduro qui a eu lieu le 4 Août au cours du 81e anniversaire de la création de la Garde nationale bolivarienne.

Cet acte terroriste démontre la véritable nature de l’opposition baptisée « démocratique » par tous les ennemis impérialistes du Venezuela. Les forces politiques de la grande bourgeoisie soutenus par l'impérialisme américain et de l'UE l’ont déjà montré, elles sont prêtes à toutes les formes de violence pour renverser le gouvernement du pouvoir bolivarien. Avec l’appui direct des USA elles ont déclaré la guerre au peuple vénézuélien et à ses représentants légitimes.

Au-delà de la condamnation de cet acte terroriste, notre parti apporte son soutien aux forces démocratiques, progressistes qui luttent pour un Venezuela libre, indépendant et répondant aux besoins des larges masses populaires.

Paris le 7 août 2018

Depuis le 19 avril 2018, Miguel Díaz-Canel est Président de la République de Cuba. Il a été élu par les 605 députés du Parlement cubain, Président du Conseil d’Etat et Président du Conseil des Ministres pour un mandat de 5 ans. Il est ingénieur, âgé de 58 ans. Il succède à Raúl Castro, au pouvoir de 2006 à 2018, et devient le premier dirigeant né après le triomphe de la Révolution à occuper la plus haute fonction du pays.
La composition du nouveau Parlement cubain est représentative de la société cubaine et de sa diversité. Près de 50% des députés (293) ne sont ni membres du Parti communiste, ni de l’Union des jeunesses communistes.

La situation au Brésil est marquée ces derniers jours par l'incarcération de l’ancien Président Luis Inacio Lula da Silva, dit Lula, candidat à la prochaine élection présidentielle comme représentant du Parti des Travailleurs (PT). Il s'agit là de l'aboutissement d'un long processus qui a amené à l'inculpation et à la condamnation de Lula pour corruption.
Le parti Communiste Brésilien (PCB), qui ne soutient pas la candidature de Lula, condamne: «l’arrestation de l’ancien président Luis Inacio Lula da Silva, prenant en compte que c’est là le résultat d’un processus vicié, marqué par des manipulations et la partialité. Le procès concernant la demande d’Habeas Corpus (de la part de Lula) a été soumis à des pressions écrasantes des médias, en particulier du réseau Globo, du gouvernement fédéral et des militaires, toutes dans le but d’emprisonner Lula et de l’évincer de la campagne électorale.

Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche