frcaendeitptrues
Gantry 5

 

Le mouvement de protestation en Équateur fait suite aux annonces du président Moreno de réformes économiques et sociales, dont l’augmentation massive du prix des carburants, pour répondre aux exigences du Fond Monétaire International. D’autres mesures comme la réduction des congés de 30 à 15 jours pour les fonctionnaires et la réforme du droit du travail ont mis le feu aux poudres. Face à cette situation la réponse du pouvoir a été de décréter l’état d’urgence,

     L’Union Européenne et le Mercosur (Argentine, Brésil, Paraguay et Uruguay) viennent de signer un premier compromis après 20 ans de négociation. Le Brésil déclare l’événement comme "historique", pour l’Argentine c’est "sans précédent" dans ce pays l’inflation et le chômage sont en train de créer une situation explosive. Cet accord sert aussi bien Bolsonaro (Brésil) que Macri (Argentine) ont besoin de présenter une "réussite"  dans leur bilan.

     Bolsonaro l’homme lige de l’impérialisme US, élu président dans les conditions que l’on connaît où le candidat du Parti des Travailleurs Lula fut écarté par des manœuvres judiciaires, la contestation de la politique du grand capital brésilien n’a pas tardé à reprendre de l’ampleur.

     L’échec de la tentative d’intervention extérieure du 23 février à partir de la Colombie sous couvert d’aide alimentaire et médicale au Venezuela a donné un répit dans la lutte que mènent le peuple et le pouvoir vénézuélien pour assurer leur indépendance nationale. Si les USA continuent à préparer une intervention militaire en concentrant des troupes dans les zones proches du Venezuela, l’enthousiasme de certains voisins, en particulier le Brésil, pour une intervention directe a baissé d’un cran et le Mexique s’y oppose

Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche