frcaendeitptrues
Gantry 5

 

Depuis que le mouvement revendicatif des étudiants, des salariés, des retraités et des chômeurs se développe, le gouvernement et ses forces de police démontrent une fois de plus qu’ils sont déterminés à empêcher toute voix discordante de s’exprimer.
Nous voyons ressurgir les pratiques violentes de groupes au service du pouvoir qui entendent faire taire les contestations par la violence physique.

Le mouvement de lutte s’étend. Après le 22 mars, les grèves, les actions annoncées, expriment la volonté de lutter de plus en plus fort, tous ensemble, de toutes les corporations.
Une interrogation vient très fortement: Est-ce qu’on peut faire une autre politique en France, Comment faire pour y parvenir?
Est-ce que la France a les moyens de faire une politique économique et sociale au service du peuple?

Des grèves dans tout le pays, à la SNCF, dans l’Education Nationale, les Hôpitaux, à la RATP, à la Poste, dans l’Energie, le Transport aérien…
Des manifestations puissantes dans 140 villes: Paris avec 25.000 cheminots à la manifestation nationale, 40.000 de la Fonction Publique – à Lyon- Marseille- Toulouse Lille – Bordeaux – Nantes – Grenoble – Amiens- Le Havre –

Le 15 mars dernier, 200000 retraités et salariés des EHPAD ont manifesté ensemble dans 167 villes de France pour revendiquer de meilleures conditions de vie et de travail. C’est le double des participants aux manifestations du 28 septembre 2017 qui étaient déjà un grand succès. Des délégations de travailleurs du privé étaient également présentes dans les manifestations pour soutenir ce mouvement qui devrait se poursuivre, l’intersyndicale des retraités se réunit le 9 avril prochain pour y donner suite.
La future « réforme » du gouvernement sur les retraites vise à supprimer l’accès à la retraite par répartition pour la remplacer par une retraite par points créant ainsi de profondes inégalités après la vie au travail.

Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche