frcaendeitptrues
Gantry 5

 

Résumé des questions économiques et sociales: semaine n° 09 du 18 mars 2021

France
CROUS : Journée d'action revendicative dans les Centre Régional des Œuvres Universitaires et Scolaires le 22 mars à l'appel de la CGT sur les revendications :

jeune

– Salaires : augmentation de 200 € nets mensuels et une amélioration des primes pour l'ensemble des personnels, CDD compris.
– Fonctionnarisation et respect du protocole du 4 mars 2017.
– Mutuelle pour tout le personnel et augmentation de 3 % de la masse salariale.
– Augmentation des bourses pour les étudiants et la pérennisation des repas à 1 €.
– Emploi : pourvoir tous les postes vacants, embauche de tous les CDD, réduction du temps de travail à 32 h par semaine.
– Demande de prise en charge des pertes financières engendrées par la crise du Covid 19.
DPD : Le 1er mars, des travailleurs de DPD en Suisse se sont rassemblés devant le siège du Groupe la Poste avec leur syndicat UNIA et la fédération CGT des postes et télécommunications. Depuis plusieurs mois les « forçats de la livraison » luttent pour le paiement des heures supplémentaires effectuées, leurs conditions de travail, le respect de leur dignité et du droit syndical. Les travailleurs soutenus par la FAPT / CGT exigent des négociations afin de répondre aux revendications, sachant que Géopost DPD Group annonce une année 2020 de croissance (crise sanitaire oblige) record de 11 milliards d'euros de chiffre d'affaire, soit une augmentation de 42 % par rapport à 2019.
Groupe Printemps : L'intersyndicale dénonce le plan « d'économie » lancé par la direction ;
Trois procédures de licenciements ont été lancées en novembre 2020 avec pour conséquences 400 suppressions d'emplois directs et un nombre conséquent d'emplois indirects.
Les licenciements sont réalisés alors que l'entreprise a bénéficié d'un prêt avec garantie de l'état (PGE), les aides publiques ne doivent pas servir à financer les suppressions d'emplois.
L'Odéon : Toujours occupé par le personnel malgré la venue de Roselyne Bachelot, ministre de la Culture. L'action se poursuit dans l'attente de réponses concrètes sur les revendications des intermittents, précaires et chômeurs du spectacle. L'occupation de l'Odéon marque la vigilance et l'esprit de lutte nécessaire pour s'opposer à la décision d'un gouvernement qui méconnaît complètement le milieu de la Culture et cherche comme à son habitude à fragiliser les plus précaires.
Cirque Jules Verne (Amiens) : Occupé par les intermittents du spectacle et les précaires à partir du vendredi 12 mars. Les occupants expliquent qu'ils occuperont le temps qu'il faudra pour se faire entendre, occupation qui pourrait durer d'autant que le directeur du Cirque Jules Verne « partage leurs inquiétudes et leurs peurs face au phénomène de précarisation sans avoir de perspectives et de visibilité sur l'avenir de la culture dans notre pays ».
Postes : Dans l'Aude, postiers et usagers manifestent à Névian pour interpeller la population sur les dangers de la transformation et la fermeture des bureaux de postes. Dans le département il y a 77 bureaux de postes dont plus de la moitié sont appelés à disparaître. Les actions en cours doivent permettre de lutter contre la désertification des villages, pour un vrai service public rendu à la population, de garder aussi artisans, commerçants, industries et entreprises dans les communes qui ont besoin d'un service public où toutes les opérations nécessaires sont possibles.
SANOFI : 150 manifestants ont répondu à la grève nationale du jeudi 11 mars avec rassemblement devant le Ministère de la Finance et de l’Économie. SANOFI leader mondial de la santé, licencie depuis des années et fait partie des groupes qui touchent régulièrement énormément d'argent public tout en supprimant des emplois (dernièrement 500 licenciements dans la R et D) mais qui remplit son contrat à l'égard des actionnaires en distribuant des millions d'euros de dividendes. Un membre du bureau national de notre parti est intervenu pendant le rassemblement pour souligner la nécessité de lutter tous ensemble contre la politique du pouvoir et du capital et réaffirmer les positions de notre parti révolutionnaire Communistes. Des contacts ont été pris pour préparer une action « tous ensemble » et mettre l'accent sur les luttes.
Continental : L'équipementier automobile a fini l'année 2020 dans le rouge avec une perte de 962 millions d'euros. Le groupe Allemand se dit pénalisé par la crise sanitaire qui a plombé les ventes de ses clients constructeurs, malgré le plan de licenciements drastique commencé avant même le début de la pandémie. Il faut savoir que Continental a 9 usines en Europe, 1 en Afrique, 6 en Amérique et 4 en Asie.
Roissy / Charles de Gaulle : Air France annonce la suppression de 7 500 emplois alors que l'Etat vient de leur accorder 7 milliards de prêts. ADP prévoit 11 % de réduction de ses effectifs, 30 000 licenciements sont prévus. « Une marche pour l'emploi » aura lieu le jeudi 18 mars à 11 h 00 sur le site.

Monde
Grande-Bretagne : Fronde des soignants britanniques contre les bas salaires. Les personnels soignants s'indignent d'une hausse des rémunérations limitée à 1 %. Le syndicat historique de la profession a fait savoir qu'il était prêt à l'action (pour la 1ère fois depuis 105 ans) !!! Une grève massive serait une première dans un pays où les arrêts de travail sont rares, surtout dans la fonction publique hospitalière.
Birmanie : Les forces de sécurité Birmanes ont lancé un raid contre les cheminots grévistes qui participent au vaste mouvement de désobéissance civique contre le coup d'état militaire. Les principaux syndicats appellent à intensifier la grève générale pour paralyser totalement le pays et faire pression sur la junte militaire. Plus de 80 civils ont été tués et 2000 personnes arrêtées.
Faim dans le monde: Selon l'ONU 30 millions de personnes supplémentaires risquent la famine dans le monde
Faillite de Greensill: La faillite de la société financière britannique Greensill provoque un séisme dans le secteur métallurgique. Neuf sites industriels français, parmi lesquels l'usine d'aluminium de Dunkerque (Nord), France Rail Industry à Hayange (Moselle) ou encore Ascoval à Saint-Saulve (Nord) appartiennent à GFG Alliance, et le groupe est fragilisé par la chute de Greensill, qui a financé nombre de ces rachats.
Chine: L'Assemblée Nationale Populaire de Chine vient d'adopter le 14e plan quinquennal voir l'article de l'Hebdo N° 708 sur le site: https://www.sitecommunistes.org/

Articles en lien avec notre site Communistes
Luttes sociales et politiques:
https://www.sitecommunistes.org/index.php/france/politique/1358-contre-la-regression-sociale-la-lutte
https://www.sitecommunistes.org/index.php/france/social/1357-assurance-chomage-seule-la-lutte-empechera-macron-de-faire-payer-la-note-aux-chomeurs

Imprimer cet article