frcaendeitptrues
Gantry 5

 

Liban : Le FMI, le Covid et la lutte !

À l’automne 2019, une grande partie de la population s’est révoltée contre la politique du gouvernement, politique qui a conduit à une spoliation de la population dont les couches moyennes ont vu fondre leurs économies tandis que les plus pauvres se sont encore plus enfoncés dans la misère. Ces révoltes ont visé, un système économique basé quasi exclusivement sur la spéculation financière, s’accompagnant au travers d’un confessionnalisme institutionnel d’une corruption généralisée des forces politiques et économiques dominantes.

En son temps, le Parti Communiste du Liban avait durement critiqué ce régime et participé aux grandes manifestations populaires.
La pandémie de Covid 19 a momentanément mis sous l’étouffoir les révoltes et les manifestations populaires. Cependant, l’effondrement continu du taux de change de la Livre libanaise comparée au Dollar qui ruine les épargnants et renchérit le coût de la vie a remis le feu aux poudres. Maintenant, le pouvoir entend se mettre sous la coupe du Fonds Monétaire International et les libanais, comme les autres peuples, savent ce que cela veut dire : sauver les spéculateurs et appauvrir le peuple ! Du coup, après des manifestations pacifiques et respectant les mesures sanitaires, la colère s’est étendue et approfondie. À Tripoli, le poumon économique du Liban, des manifestations de masse, du jamais vu durant un mois de Ramadan, ont été si durement réprimées que l’on y compte des morts et de nombreux blessés. Le premier mai, des centaines de militants syndicaux et politiques dont le secrétaire général du Parti communiste du Liban Hanna Gharib, se sont rassemblés Place Riad Solh, dans le centre de Beyrouth. Depuis la fièvre revendicative ne cesse de monter.
Si les racines de la crise libanaise sont éminemment liées au caractère parasitaire des activités financières, nous ne saurions oublier le poids économique, social et politique que représentent pour ce pays la question de la guerre impérialiste menée contre la Syrie par les USA, les occidentaux et leurs alliés locaux avec le cortège de centaine de milliers de réfugiés et celle de l’annexion de la Palestine par Israël qui les mettent au centre d’affrontements destructeurs pour sa cohésion et son économie.
Le Parti Communiste du Liban dans sa déclaration consacrée au premier mai considère que : « l'escalade du mouvement populaire devrait constituer prochainement la base de tout pouvoir alternatif. Les dirigeants politiques devraient être tenus responsables de tous leurs crimes ... ».
La solidarité internationaliste avec les luttes du Peuple libanais est d’une grande urgence et actualité. Notre Parti Révolutionnaire COMMUNISTES leur apporte son soutien fraternel.

Imprimer cet article