Gantry 5

 

Qu’en dites vous Monsieur Macron ?

     Lors du dîner du Conseil Représentatif des Institutions juives de France (CRIF) le 20 février le Président de la République E. Macron s’est livré à une déclaration vigoureuse à propos de l’antisémitisme en déclarant : « ...le temps est donc venu des actes tranchants, concrets ». Il a profité de la situation créé par des actes antisémites que nous condamnons, pour assimiler antisémitisme et antisionisme. Rien de mieux pour faire taire toute contestation de la politique israélienne. En effet, si l’antisémitisme est un délit raciste puni justement par la loi, l’appréciation que l’on porte vis-à-vis de l’État d’Israël relève du domaine politique. Alors pourquoi ce glissement ?

Tout simplement parce qu’il ne faut surtout pas toucher les intérêts d’un État qui est une base avancée de l’impérialisme occidental pour contrôler le Moyen et le Proche-Orient, un État qui pratique la colonisation du territoire palestinien et mène une politique d’apartheid vis-à-vis de la population palestinienne non juive. C’est cela que Macron et ses acolytes veulent interdire : la mise en lumière de la nature coloniale de l’État d’Israël.
En Israël même et malgré un pouvoir où se mêlent les tenants d’un racisme forcené, voire des fascistes, des voix courageuses s’expriment pour dénoncer le racisme et le colonialisme de la politique menée par le gouvernement Netanyahou. Qu’en pensez vous Mr macron ? Relèvent-ils de l’antisionisme et, ou de l’antisémitisme, ces journalistes du grand quotidien « Haarezt » qui titrent dans leur journal du 25 février : « Under israeli occupation, water is a luxury » (sous l’occupation israélienne l’eau est un luxe) et qui développent le sujet en montrant que le pouvoir capte les ressources en eaux pour les colonies au détriment de la population palestinienne. Relèvent-ils de l’antisionisme et, ou de l’antisémitisme ces communistes du Parti Communiste d’Israël qui publient sur leur site ce fait que les parents d’élèves d’une colonie de cis-Jordanie occupée ont fait licencier le personnel de ménage arabe d’une école au nom de la sécurité en déclarant : « oui nous sommes racistes » ! Sont-ils anti-sionistes et, ou antisémites les journalistes du grand journal libanais « l’Orient le Jour » qui écrivent le 23 février : « Antisémitisme et antisionisme : une assimilation absurde dans le monde arabe » et qui développent longuement l’idée que confondre une identité religieuse et une idéologie politique est le meilleur moyen de donner du grain à moudre au racisme !
Vous ne répondez pas, c’est tout simplement parce que votre propos n’est pas celui de la lutte contre le racisme dont vous vous servez avec tous les politiques qui comme vous sont au service du capitalisme pour masquer vos projets de régression sociale et d’atteintes aux libertés publiques. Pour nous la lutte contre le racisme et l’antisémitisme qui en est une forme particulière, passe par la lutte contre le capitalisme qui pour mieux exploiter le peuple divise en permanence les travailleurs : ceux qui ont un travail et les chômeurs, les français contre les immigrés, les fonctionnaires contre ceux du privé, les noirs contre les blancs, les arabes et les juifs contre les chrétiens, les croyants contre les athées, les retraités contre les actifs... Oui, c’est votre politique, celle du grand capital qui suscite la haine et la discorde. Pour en finir avec tout cela , un seul moyen : lutter sans relâche contre l’exploitation capitaliste.