frcaendeitptrues
Gantry 5

 

Nouveau meurtre israélien en Palestine

769-17/05/2022 Les incursions israéliennes quotidiennes en territoire occupé de Cisjordanie continuent, régulièrement ponctuées d’agressions contre des familles palestiniennes.

Agressions souvent déqualifiées en simples « accrochages » ou affrontements violents voire mortels. Le 11 mai, l’accrochage s’est révélé mortel. Pas un tir « accidentel », plutôt une exécution. La célèbre journaliste palestinienne d’Al Jaziraa Shireen Abu Akhel, a été assassinée froidement d’une balle dans la tête alors qu’elle couvrait un énième raid militaire israélien dans un camp de réfugiés palestiniens à Jénine. Portant un gilet pare-balles siglé Presse et un casque, elle était parfaitement identifiable et les Palestiniens n'ont pas douté un instant de la responsabilité israélienne dans ce drame. Dès l'annonce de la mort de Shireen Abu Akleh, l'Autorité palestinienne a publié un communiqué dénonçant un acte commis par les soldats de Tsahal alors que le Premier ministre israélien, Naftali Bennett, a affirmé qu'elle avait "probablement" été tuée par des tirs de combattants palestiniens en marge d'affrontements dans le camp de Jénine. Un peu plus tard dans la matinée, l'agence de presse israélienne modifiait son titre en indiquant que la journaliste avait trouvé la mort "lors d'affrontements en Cisjordanie". Le chef du bureau d’Al Jazeera à Ramallah a affirmé qu’aucune fusillade perpétrée par des Palestiniens armés n’a eu lieu, rejetant l’hypothèse israélienne. De son côté, le Président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, a déclaré le gouvernement israélien " entièrement responsable " du décès de la journaliste. Devant le nombre de témoignages accablants, et la demande par de nombreux pays d’une enquête internationale, Israël ne peut plus nier cette attaque.
Lors de ses funérailles, une procession de milliers de Palestiniens a accompagné le corps de Shireen Abu Akleh jusqu'au palais présidentiel de l'Autorité palestinienne, où Mahmoud Abbas lui a rendu un hommage national. Intolérable pour le pouvoir colonial et l’armée israélienne, l’armée est de nouveau intervenue, s’en prenant aux porteurs du cercueil qui a failli être jeté à terre par la violence militaire. Morte, cette icône palestinienne gêne encore. La circulation en boucle des images dans la presse du monde entier a déclenché un tollé international y compris aux Etats-Unis son plus proche allié et a contraint quinze pays européens à demander à Israël de renoncer à quinze nouvelles colonies et à ne pas détruire des maisons palestiniennes. Il n’était vraiment pas possible de faire moins! Depuis sa création Israël jouit du soutien total et inconditionnel des puissances impérialistes occidentales, USA en tête qui ne lèvent pas le petit doigt pour appliquer de véritables sanctions face à un État colonial pratiquant par la violence une politique de colonisation. Notre parti réaffirme sa solidarité avec le peuple palestinien dans sa lutte légitime pour ses droits et tout particulièrement celui à un État libre et indépendante et le droit au retour de tous ceux qui ont été chassés par la force de leur pays. Nous exigeons du gouvernement français qu'il cesse son soutien à Israël et qu’il rompe immédiatement ses relations diplomatiques.

Imprimer cet article