Gantry 5

 

Inde/Pakistan: quelques clés pour comprendre ce conflit.

Le danger d’une guerre en Asie est monté d'un cran le 27 février, après que l’armée de l’air indienne ait bombardé des cibles au Pakistan, prétextant une réponse à un attentat à la bombe en Inde. Les combats se sont intensifiés. Des bombardements d’artillerie intensifs de par et d'autre ont eu lieu dans la région du Cachemire. Les forces aériennes des deux pays se sont affrontées et ont perdu plusieurs chasseurs. Ils s’attendent à ce que le conflit s’intensifie en annonçant la fermeture de leur espace aérien et la suspension des vols commerciaux.

Les combats peuvent dégénérer entre l’Inde et le Pakistan, avec leurs armes nucléaires, la vie de centaines de millions de personnes est menacée.

Les USA jettent de l’huile sur le feu en soutenant l’attaque indienne.

Washington cherche faire de l’Inde un allié diplomatique et militaire contre la Chine. Les politiques de l’impérialisme américain provoquent d’immenses dangers pour l’humanité. Les guerres pour dominer l’Eurasie visent maintenant la Chine. Les conflits frontaliers non résolus dans la région de l’océan Indien pourraient dégénérer en guerre mondiale entre puissances impérialistes.

La rivalité Inde/Pakistan remonte à la partition de ce pays en 1947 par le colonialisme britannique. L’impérialisme britannique a divisé cette région entre l’Inde majoritairement hindoue et le Pakistan majoritairement musulman. En 70 ans, ces conflits ont fait trois guerres indo-pakistanaises qui ont coûté des millions de vies humaines et menacent à nouveau de déclencher un conflit mondial par des rivalités impérialistes pour dominer le monde et ses marchés.

Des enjeux stratégiques

Trump a intensifié ses efforts pour faire de l’Inde un contrepoids à la Chine dans l’océan Indien, lieu vital pour Pékin. La Chine fait transiter 80% de pétrole du golfe Persique ainsi que d’autres matières premières du Moyen-Orient et d’Afrique c'est aussi la plaque tournante du commerce des produits manufacturiers entre l’Europe et l’Asie.

En collaboration avec Washington, New Delhi peut menacer de couper les importations de pétrole chinois du Moyen-Orient et de paralyser l’économie chinoise.

Pékin veut contrer cette menace en faisant progresser son projet «One Belt-One Road» (la nouvelle route de la soie) pour les routes commerciales terrestres et maritimes à travers l’Eurasie.

La Chine a lancé en 2015 le projet de corridor économique Chine-Pakistan de 50 milliards de dollars. Elle acheminera le pétrole et le gaz du Moyen-Orient par voie terrestre par le Pakistan, diminuant ainsi la menace d’un blocus naval américano-indien dans l’océan Indien et réduira la distance que les produits chinois doivent effectuer pour atteindre le Moyen-Orient, l’Afrique et l'Europe.

La Chine construira pour le Pakistan, son partenaire clé de la route de la soie, huit sous-marins. Elle lui a également lancé un nouveau satellite.

L’océan Indien ressemble de plus en plus à une poudrière qui pourrait exploser à tout moment. Les puissances impérialistes concurrentes mettent en place des bases militaires navales et maritimes rivales pour se surveiller et se menacer les unes les autres. La France en première ligne dans l'Océan indien, outre le porte avion Charles De gaulle dans cette zone, elle a Djibouti, la Réunion, Madagascar, Mayotte, les Emirats arabes unis... et s'apprête avec l'Inde à construire une base militaire aux Seychelles.

La France intensifie ses relations militaires avec l’Inde.

En janvier dernier, la ministre des armées, Parly a promis que la France « continuerait à déployer des navires dans la région indo-pacifique pour des opérations de liberté de navigation », en clair surveiller et provoquer les forces chinoises qui s’y trouvent.

La France a déployé plus de 7000 soldats permanents dans la région.

La visite de Macron en Inde fait partie d’une vaste escalade militaire de la France, ce n’est pas seulement l’impérialisme américain, mais toutes les puissances impérialistes et régionales qui participent à une poussée croissante du capitalisme mondial vers la guerre dans la lutte de grandes puissances pour les marchés, les ressources et les profits. À New Delhi, Macron a précisé que la France voyait son implication militaire croissante dans la région pour influer sur les tensions croissantes et les rivalités entre les grandes puissances. Il a déclaré : « Une grande partie de notre sécurité et de la stabilité du monde est en jeu dans l’océan Indien. L’océan Indien, comme l’océan Pacifique, ne peut devenir un lieu d’hégémonie. »

L’Inde agrandi sa puissance militaire, se lançant dans un programme intensif d'armement. La France a vendu à l’Inde six sous-marins et 36 avions de combat Rafale, capables de transporter et de lancer des armes nucléaires, pour un coût d’environ 8 milliards d’euros alors que plus de 70 pour cent de la population indienne vit dans la pauvreté et une grande partie d’entre eux avec 2 dollars par jour ou moins.

La France, 9éme investisseur en Inde, investit des milliards de dollars dans des projets indiens d’armement, d’aérospatiale, d’énergie nucléaire, de transport ferroviaire, d’énergie renouvelable et de développement urbain. Environ 750 entreprises françaises dont 39 des plus grandes sociétés du CAC-40 comme Areva, Eurocopter, Dassault, Thales, Alstom, Safrane, Renault et SolaireDirect, exploitent la main-d’œuvre bon marché disponible en Inde.

Défendre les intérêts de leurs multinationales

C'est pour défendre les intérêts de leurs multinationales que Paris et Berlin veulent transformer l’Union européenne de la "défense", pour soutenir l’ampleur des appétits des puissances impérialistes européennes et les guerres. Macron tente de construire une alliance militaire européenne avec l’Allemagne et a promis de dépenser 300 milliards d’euros d’ici 2024.

Le capitalisme exploite les travailleurs, les peuples, qui s’appauvrissent au rythme de son développement, il est un frein au développement de l’humanité, il est dangereux pour l’avenir de la planète. 

On est dans un contexte mondial d’une lutte acharnée entre monopoles capitalistes, pour conquérir les marchés, piller les ressources des peuples et des nations. Les peuples n’ont rien à attendre de tout cela. Pour la paix, il faut développer la lutte anti impérialiste, il faut supprimer la cause réelle des guerres: le système capitaliste.

Bimestriel N°131

imgnews

Abonner vous aux dernières publications

Conditions d'utilisation
Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche