frcaendeitptrues
Gantry 5

 

Inde: Après un an de révolte paysanne, le premier ministre Modi passe la marche arrière!

744-23:11:2021 Dans notre Hebdo N°702 du 6 février 2021, nous avions souligné les raisons qui poussent une grande partie de la paysannerie pauvre et moyenne en Inde dans une lutte longue

face aux décisions du gouvernement Modi de libéraliser le marché des matières premières agricoles et cela au détriment des producteurs et en faveur des monopoles capitalistes de l’agro-alimentaire(1) . Cette lutte malgré une violente répression du pouvoir qui a fait plusieurs centaines de morts, n’a pas cessé depuis.
Face à la détermination des manifestants, le premier ministre Modi a décidé le 19 novembre d’annuler sa réforme en déclarant : « Nous allons entamer le processus constitutionnel d’abrogation de ces trois lois lors de la cession parlementaire qui débute à la fin du mois ».
Même si le retournement du pouvoir à deux ans d’élections générales dont il craint le verdict, n’est pas exempt d’arrière-pensées, c’est une incontestable victoire du mouvement paysan indien soutenu par de larges fractions de la population.
Dans une déclaration du 19 novembre, le bureau politique du Parti Communiste Indien (marxiste) [CPI(M)] a publié la déclaration suivante : « Le Bureau politique du Parti communiste indien (marxiste) salue la victoire historique d'une année de lutte animée et courageuse menée par les paysans sous la direction du Samyukta Kisan Morcha (SKM)(2) . Le Premier ministre obstiné et son gouvernement ont été contraints de plier. Pourtant, Modi continue de justifier ces lois scélérates accusant une partie des agriculteurs d'être trompés. Il n'y a aucun remords exprimé face à la mort de nos agriculteurs ou aux attaques contre eux. Le CPI(M) réitère que le parlement, tout en abrogeant ces lois scélérates, promulgue le droit légal de vendre au Système de Distribution Public (SDP)(3) pour toutes les cultures agricoles. Plus de 750 agriculteurs ont été martyrisés dans cette lutte. Ils ont fait face à l'hostilité de l'administration du Bharatiya Janata Party(4) (BJP) avec des barrages routiers de type militaire, des menaces, des intimidations et des agressions physiques meurtrières. Des mesures strictes doivent être prises contre toutes ces personnes qui se sont livrées à ces activités.
Le bureau politique du CPI(M) salue la détermination de nos agriculteurs et endosse la démarche du SKM selon laquelle ils attendront de voir la concrétisation de ces assurances avant de regagner leurs villages ».
Pour notre part, nous qui avons soutenu la lutte des paysans indiens, nous nous réjouissons du succès qu’ils ont remporté, qui montre que la lutte unie dans la durée a fait plier un gouvernement au service des patrons et de la bourgeoisie rurale. Comme le déclare le mouvement paysan, nous restons attentifs aux suites que vont donner le pouvoir aux déclarations de Modi.

Imprimer cet article

(1) https://www.sitecommunistes.org/index.php/monde/asie/1300-inde-la-revolte-des-paysans-s-amplifie
(2) SKM : organisation paysanne de masse
(3) L'État et le gouvernement central achètent certaines céréales vivrières aux agriculteurs à un prix garanti, également appelé prix de soutien minimum (MSP) pour un pool central de céréales vivrières. Ce pool central est ensuite utilisé par le système de distribution public de la Food Corporation of India (FCI) pour répartir les céréales alimentaires essentielles à travers le pays.
(4) Bharatiya Janata Party ou BJP : Le Parti Indien du Peuple est un parti qui se réclame de l’hindouisme, il se caractérise par une politique nationaliste au service des grands monopoles capitalistes indiens

Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche