frcaendeitptrues
Gantry 5

 

Interview du secrétaire général du Parti Communiste du Pakistan, le camarade Imdad Qazi

Nous publions aujourd’hui une interview du secrétaire général du Parti communiste du Pakistan avec lequel notre parti entretient des relations de coopération fraternelles.
Le camarade Imdad Qazi, Sécrétaire Général du Parti Communiste du Pakistan, est né dans une famille de la classe moyenne.

Lorsqu'il a juste quartorze ans il participe à la vie politique estudiantine, notamment dans la gauche et le mouvement progressiste. Il a milité dans le mouvement syndical dès l'age de vingt ans tout en travaillant dans le mouvement paysan.
Il est membre du Parti Communiste du Pakistan depuis 1985.
Il a été secrétaire du parti dans la province du Sindh en 1989 et Sécrétaire Général par intérim de juillet 2004 jusqu'en mars 2007, en raison de l'état de santé du feu Sécrétaire Général, le camarade Chacha Mula Bux Khaskheli
En 2011 il a été élu Sécrétaire Général du Parti Communiste du Pakistan.
 Comrade Imdad Qazi

Question.  1 Le Pakistan est un grand pays de 220 millions d’habitants au carrefour d’une région où les tensions sont fortes, de l’Iran à la Chine en passant par l’Inde et l’Afghanistan et bien d’autres pays. Quel rôle joue le Pakistan dans l’ensemble asiatique en plein développement capitaliste ?
Réponse :
Cette élite militaire pratique le djihad comme si elle gérait une entreprise privée. Les djihadistes recrutent dans diverses parties du pays. Leurs camps d'entraînement sont situés dans le Kashmir et les zones frontalières avec l'Afghanistan. Ces organisations djihadistes sont ses sous-traitants. Les membres de cette élite les emploient au bénéfice de certaines puissances mondiales et en retour ils reçoivent des récompenses, sous forme d'argent en dollars, des passeports et d'autres avantages pour eux et leurs familles en Europe et aux Etats Unis.
Ainsi les Talibans combattent l'Afghanistan, les Jaish-ul-Adl et Jundullah contre l' Iran, Laskare Tayeba et ses diverses filiales avec Jaish-e-Muhammad contre l'Inde. A un moment donné, un de ces groupes combattait dans l'Est du Turkestan, Xinjiang, contre la Chine. Même en Birmanie les membres de l'Armée du Salut (dans la province d'Arakan) ont utilisé les mêmes forces. Le Pakistan fomente le chaos, en raison de sa position géo-politique, sa puissance nucléaire, ses forces armées et il ne lui vient pas à l'idée de jouer un rôle positif.

Question.  2. Le Pakistan a joué et joue un rôle important dans le développement de la situation en Afghanistan, allié des USA dans ce conflit et tout au long de la « guerre froide » contre l’URSS, il semble aujourd’hui s’orienter vers un rapprochement avec la Chine. Cette orientation dessine-t-elle de nouvelles alliances autour des USA et de la Chine en Asie ?
Réponse :
Vous avez raison. Pendant la guerre froide, et notamment en Afghanistan, le Pakistan a mené une grande guerre pour le compte des intérêts Américains ; pendant la guerre en Afghanistan le Pakistan a ouvert ses frontières aux mercenaires et aux criminels de partout dans le monde. Le Pakistan souffre toujours de la dévastation générée par la présence de ces djihadistes et de ces criminels sur son sol.
D'après les Etats Unis le Pakistan joue double jeu depuis 2002. Pendant cette période le Pakistan a renforcé ses relations économiques et stratégiques avec la Chine. Le Pakistan a réduit sa dépendance des Etats Unis en matière de défense et d'armement, ce qui est une bonne chose.
Puis le Pakistan a conclu des accords avec la Chine, comme le CPEC. Le résultat de ces nouvelles relations nouées avec la Chine est que c'est la Chine qui a la mainmise sur l'économie pakistanaise. Des mines stratégiques ont été octroyées aux Chinois, qui ont engrangé des millions de dollars de ces transactions. En retour, l'élite militaire a obtenu des rentrées fiscales mais rien n'a été fait pour les biens publics et la protection sociale.
L'industrie manufacturière pakistanaise a été complètement abandonnée et la Chine s'est appropriée le marché des biens de consommation. Maintenant c'est au tour de l'industrie automobile à être soumise à la Chine. Ces nouvelles relations économiques avec la Chine a conduit à la fermeture des usines et la mise au chômage des travailleurs.
 Les conflits entre la Chine et les Etats Unis concernant le statut de super-puissance se sont amplifiés, en particulier depuis l'accession de D. Trump à la présidence. Ainsi que vous le savez, le conflit a pris la forme d'une guerre commerciale. Les Etats Unis et ses alliés parmi les monarchies arabes ont commencé à exercer une pression sur le Pakistan pour qu'il mette fin au projet CPEC, et notamment le projet de port maritime de Gwadar, qu'il allège ses relations et qu'il abandonne les liens stratégiques avec la Chine.
La fin du ministère de Nawaz Sharif était également le résultat de ces contradictions. Le gouvernement actuel, ainsi que les chefs militaires subissent la même pression. L'économie du Pakistan n'a pas été autorisée à se développer, pour que le pays puisse adopter une politique étrangère neutre et elle n'a pas permis l'émergence de dirigeants politiques qui auraient pu affranchir le pays de l'influence impérialiste.
Après la création du Pakistan, quand les seigneurs féodaux et les bureaucrates, tant civiles que militaires, ont essayé de faire intégrer le pays dans le camp impérialiste, le Parti Communiste, et ses organisations de masse, ont opposé une forte résistance. La création du Pakistan remonte à 1947, celle du Parti Communiste du Pakistan à 1948. Suite à une forte opposition aux politiques pro-impérialistes de l'élite dirigeante un procès, sans fondement et sous le nom de la conspiration Rawalpindi, a été engagé et la totalité du Comité Central ainsi que des officiers patriotes anti-impérialistes, ont été arrêtés et condamnés.
Même aujourd'hui ce procès continue sous une forme ou une autre. Le secrétaire général du parti a été exilé; En 1954 le Parti était interdit. Ensuite une série de mesures de répression a commencé. Plusieurs membres du Comité Central ont subi le martyre dans la Cellule des Tortures. Un Secrétaire Général en est devenu fou.
Aujourd'hui le Pakistan est sous pression de la part de la Chine et des Etats Unis, pour qu'il prenne position. Voilà pourquoi les contradictions entre les dirigeants militaires et les partis bourgeois sont en train de s'amplifier. De notre point de vue, aussi bien la Chine que les Etats Unis sont des pôles impérialistes. Nous devons affirmer notre indépendance et engager des politiques dans l'intérêt de notre pays et de notre peuple. On ne devrait pas faire partie d'un camp et être instrumentalisé contre un autre. En Asie, les Etats Unis ont trouvé un allié en l'Inde de M. Modi et son régime fasciste. Le Bangladesh a évité, jusqu’à présent, de basculer. Les Etats Unis ont fermé la porte à l'Iran, qui se tient à côté de la Russie et de la Chine.
Si le Pakistan décide de s'aligner sur les Etats Unis, il y a un danger que le sol pakistanais soit utilisé pour lancer des attaques contre la Chine, comme contre l'Afghanistan.

Question.  3 Comment votre parti communiste qualifie-t-il la société pakistanaise : peut-on parler d’une société semi féodale et semi capitaliste contrôlée d’une main de fer par une élite militaire ?
Réponse :
J'aimerais partager quelques faits avec vous, qui faciliteront la compréhension de nos réponses à vos questions. Le mode de production actuel du Pakistan est tel que les relations économiques sont capitalistiques et monopolistiques, alors que la le tissu social de la société reste féodale. Il y a toujours des zones au Pakistan, où existent des formes de société pré-féodale. En regard des femmes tout particulièrement, les relations féodales, voire d'esclavage, se trouvent dans la majorité des régions.
Il est clair que, bien que les conditions économiques féodales classiques n'existent plus, les classes dirigeantes du Pakistan n'essaient point de briser les relations sociales pré-capitalistes, ou féodales, mais plutôt tendent à les renforcer. Ceci est notable quand la loi martiale est décrétée dans le pays, les féodaux qui co-opèrent avec elles reçoivent en contrepartie des allocations de terre. Elles essaient de maintenir le féodalisme, en divisant la société sur la base de castes, de communautés, de religions ou de sectes. Elles veulent que les gens se déterminent par secte. Cette élite militaire a conféré au Pakistan le statut d'un état auto-sécuritaire. Sur cette base ni les institutions politiques, ni les institutions économiques, ni les institutions sociales n'ont eu la chance de se développer et de s'épanouir.

Question.  4 Quelles sont les contradictions fortes qui travaillent la société pakistanaise et comment se situe l’action des communistes et de leur parti?
Réponse : 
Le Parti Communiste du Pakistan travaille pour atteindre les objectifs suivants :
1. devenir indépendant de la suprématie de l'impérialisme,
2. renvoyer l'élite militaire dans ses casernes : empêcher leur ingérence dans les affaires de l'état et dans le domaine politique,
3. mettre fin au féodalisme
4. établir une démocratie laïque, en éliminant l'ingérence du religieux dans les affaires de l'état et dans le domaine politique,
5. viser une révolution socialiste, principal moyen pour mettre fin à l'exploitation de classe.
La mainmise totale de l'élite militaire soulève souvent la question de la lutte pour la démocratie d'abord au Pakistan. Vous êtes conscients que le Pakistan est une fédération de plusieurs nationalités.
La majorité dominante au sein de l'élite militaire est la bureaucratie Punjabi. Même dans le secteur financier, c'est le capital appartenant à cette élite qui domine le capital national. Une grande partie de la haute bourgeoisie vient du Punjab. En raison de la part importante de l'élite Punjabi dans l'exploitation des petites provinces, cette exploitation est fortement dupliquée dans les autres nations de la fédération.
Ainsi, la contradiction au niveau national, couplée aux privations, prend l'ascendant sur les conflits de classe. Ceci remet en question les thèmes de l'égalité et de la démocratie dans le pays. Notre parti en est bien conscient et attache de l'importance à cette contradiction émergeante. D'après le Parti la vraie solution pour résoudre la question nationale réside dans une révolution socialiste. Mais afin de résoudre de manière juste et démocratique la question des inégalités, le parti adhère au manifeste de Lénine pour les droits des nations, qui incluent le droit à l'indépendance.

Question.  5. Nos deux partis entretiennent des relations fraternelles de travail et de solidarité. Comment votre parti voit l’avenir des relations et du travail des partis révolutionnaires dans le monde dans une situation où les affrontements au sein de l’impérialisme deviennent plus violents?
Réponse :
Notre parti croit qu'il y a des similarités entre les systèmes de gouvernement des pays impérialistes et des pays développés capitalistes, mais parallèlement leurs contradictions internes restent profondes. Ces divergences ont tendance à s'accentuer.
En ce moment, le camp de la Chine et de la Russie se renforce afin de concurrencer le camp impérialiste américain. Une nouvelle situation se profile par laquelle l'Allemagne et la France sont en train d'essayer de créer une nouvelle identité en Europe, conduisant à la construction d'une puissance politique et économique Européenne. Peut-être disposez-vous de plus amples informations à ce sujet? Ces pays n'existent plus comme d'anciens alliés des Etats Unis.
Nous croyons que nous devrions profiter de et exploiter ces contradictions internes de l'impérialisme afin de réaliser nos propres objectifs. Un des meilleurs exemples est le Venezuela, qui reçoit du soutien d'autres forces en Amérique Latine.
Nous pensons que les contradictions et les luttes internes à l'intérieur du camp impérialiste s'aggraveront lorsque son économie se contractera. Ces contradictions s'intensifieront à travers les marchés. Cependant, elles ne se manifestent pas sous forme de guerres cette fois-ci, comme lors des deux guerres mondiales, bien que la crise économique et la récession provoquées par des facteurs naturels comme la pandémie du covid, si elle perdure, auront des effets durables.
Aujourd'hui les guerres sont menées plutôt à travers des sous-traitants. Le meilleur exemple de ceci est les Talibans en Afghanistan. Les Talibans sont pour les Américains, pour les Russes, pour les Chinois, pour l'Inde, pour l'Iran. Ils sont aussi pour le Pakistan, pays qui a fondé et organisé le mouvement. Le même rôle est joué par les Moudjahidin et les terroristes islamistes au Moyen Orient. La Libye, la Syrie et l'Iraq mènent toutes des guerres contre des sous-traitants. Les différents camps impérialistes s'affrontent à travers ces sous-traitants.
L'Etat Islamique joue un rôle clé dans ce domaine et cela fonctionne avec la bénédiction des Etats Unis, Israel et l'Arabie Saoudite. Toutes les divergences et les luttes pour la suprématie par le camp impérialiste font que c'est la gauche, et particulièrement les Communistes, qui sont les grands perdants, car elles renforcent le fanatisme religieux. Tout comme M. Modi a nourri le fanatisme religieux en Inde et qui fait du tort aux Communistes dans ce pays. C'est cette situation à laquelle nous sommes, plus que jamais, confrontée au Pakistan aujourd'hui.
Les relations d'amitié fraternelle entre nos deux partis sont importantes, essentielles même, pour nous. Je suis convaincu que ce sentiment est réciproque. Nous vivons dans un pays où, quand quelqu'un est tué, l'information transmise précise qu'il a été tué à cause d'un blasphème. Des gens ont tué d'autres dans un accès de fureur après les avoir faussement accusés de viol. Ainsi, une femme a été tuée après avoir été faussement accusée d'avoir violé les valeurs religieuses et culturelles. En d'autres termes, dans ce pays il est très facile de tuer quelqu'un et d'échapper à des poursuites. Ce genre de nouvelles n'est pas diffusé correctement à l'extérieur du Pakistan. Nous apprenons de vous comment vous avez résisté à de tels maux dans vos sociétés.
Quoique la lutte des classes constitue un point commun entre nos deux partis, il se peut qu'il y ait des petites différences dans la voie et les processus empruntés, mais, à la fin, nous, communistes, nous sommes tous engagés à atteindre le même but. Après tout, notre solidarité, notre amitié peuvent apporter quelque chose de bon. Nous croyons que même dans les rassemblements internationaux des partis communistes et ouvriers, il y a un nombre significatif de partis orientés vers la sociale-démocratie, dont les noms sonnent 'communistes' et qui influent sur le travail de l'International communiste, ce qui peut expliquer pourquoi l'International n'a pu complètement jouer son rôle.
Il est nécessaire que les partis communistes radicaux jouent leur rôle dans le monde d'aujourd'hui et au sein de l'International. Aujourd'hui nous comprenons que la meilleure façon de s'attaquer au capitalisme global est de s'unir, combattre et vaincre, ensemble et sur le plan international, ces sous-traitants créés par le capitalisme global. Car la réalité est que notre ennemi est constitué des mêmes capitalisme et impérialisme mondiaux. Des mots d'ordre communs peuvent refléter une stratégie commune. Ainsi, nous croyons que les relations entre les partis communistes révolutionnaires doivent être davantage renforcées.
Notre parti apprécie vos sollicitations relatives à notre situation actuelle et aux difficultés auxquelles nous devons faire face. Nous espérons maintenir nos relations à l'avenir afin d'atteindre nos buts et nos objectifs communs. Il est important qu'à l'extérieur du Pakistan les gens disposent d'informations précises quant à la situation au Pakistan, et tout particulièrement le peuple Français. Le Pakistan est un pays qui a toujours œuvré dans l'intérêt de l'impérialisme. Beaucoup de personnes ne savent même pas qu'il existe un Parti Communiste au Pakistan et comment il travaille, les difficultés qu'il doit surmonter. Et cette voie par laquelle nous pourrons faire part de notre situation et partager nos opinions avec des camarades de par le monde est la meilleure façon de faire.
Je vous remercie, en mon nom personnel et au nom de mes camarades, et espère que notre coopération continuera à se développer.

Imprimer ce document

Logo CPP

Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche