frcaendeitptrues
Gantry 5

 

Dans la lutte contre le coronavirus. Stop aux sanctions criminelles des USA contre Cuba.

Cuba, 12 millions d’habitants montre son internationalisme, sa solidarité avec les peuples du monde entier, dans la lutte contre le covid19 en aidant divers pays, comme la Chine, l'Italie, la France, l’Andorre, l’Espagne, la Jamaïque, le Suriname, la Grenade, le Nicaragua, le Vénézuéla, le Vietnam… Cuba a envoyé 508 médecins et infirmiers à l'étranger, ces personnels soignants arrivés en Lombardie le 22 mars avaient participé en 2014 à la lutte contre le virus Ebola en Afrique.

Les diverses missions soutenues par Cuba dans le monde se poursuivent actuellement en pleine crise sanitaire.
«En tout, plus de 25 000 médecins cubains présents dans trente-trois pays affectés par le covid-19 travaillent sous l’orientation des autorités locales de santé», relève Pedro Luis Pedroso, ambassadeur de Cuba devant les Nations unies à Genève. Il souligne que cette coopération « n’a pas de motifs commerciaux, mais humanistes »« Elles sont entièrement ou partiel-lement gratuites pour ceux qui se trouvent dans une situation financière défavorable ».
Cette tradition humaniste date des premières années de la révolution cubaine. En 1963, la première a bénéficié de cette coopération fut l’Algérie. Depuis, se sont plus de 400 000 «sol-dats en blouse blanche» qui ont prêté service dans 164 pays d’Afrique, d’Amérique, du Moyen-Orient et d’Asie. En 2014, Cuba avait déjà prouvé son abnégation lors de la bataille contre Ebola en Afrique occidentale, avec l’envoi de 256 de ses médecins. Dans les années 1980, après la catastrophe de Tchernobyl, un nombre record d’enfants ukrainiens malades avait été accueilli et soigné dans l’île.
Si Cuba peut ainsi "exporter" ses médecins, c'est parce que leurs compétences sont internatio-nalement reconnues. La contribution des épidémiologistes et virologues cubains a notamment été déterminante dans la lutte contre l'épidémie de choléra survenue en Haïti après le séisme de 2010.
Des équipes de recherche cubaines collaborent actuellement avec la Chine au développement d’un remède contre le covid19, appelé «Interferon Alpha-2b Recombinant», il est utilisé à Cuba depuis plusieurs années dans le traitement d'autres maladies. 113 pays auraient déjà sollicité les autorités cubaines pour l’envoi de ce remède. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a expliqué que l’effectivité de l’Interféron est actuellement testée, tout comme celle d’autres médicaments. Dans le même temps, à Cuba, la recherche d’un vaccin contre le covid-19 occupe actuellement un grand nombre de scientifiques du pays.

Le système de santé cubain est mondialement reconnu pour son excellence et son efficacité. Malgré des ressources extrêmement limitées et l’impact dramatique causé par les sanctions économiques imposées par les Etats-Unis depuis plus d’un demi-siècle. Sa population bénéfi-cie d’un système national de santé universel et gratuit … qui compte un total de 493.368 agents de santé et un ratio de 80,2 médecins, 15 dentistes et 79,3 infirmières pour 10.000 ha-bitants.
Le taux de mortalité infantile de 4,2 pour mille, reflète la qualité de son système et l’impact sur le bien-être des enfants, des femmes enceintes. Ce taux de mortalité infantile est même inférieur à celui des Etats-Unis et se situe parmi les plus bas au monde, l’espérance de vie est de 78 ans, le plus haut de toute l’Amérique latine.
L’assistance internationale prêtée aujourd’hui par Cuba ne diminue pas l’attention qu’elle doit porter pour sa propre population, Plusieurs centaines de cas de personnes atteintes par le covid19 ont été détectés en quelques semaines. Huit décès sont à déplorer pour le moment, plusieurs milliers de personnes sont hospitalisées. Les premiers cas ont été importés par les touristes.
Le gouvernement a décidé de fermer les frontières du pays, le tourisme a rapporté à Cuba plus de 3 milliards de dollars de bénéfices en 2018. Le président Miguel Díaz-Canel a également annoncé la fermeture des établissements scolaires pour un mois.

Le constat des organisations mondiales sur Cuba est concordant. Cuba est :
* « Un modèle » selon l’Organisation mondiale de la santé
* Pour l’ONU, « le système de santé à Cuba a valeur d’exemple pour tous les pays du monde ».
* L’OMS, en 2017, a remis à Cuba le Prix de Santé Publique, la plus importante distinction octroyée par l’institution, pour son œuvre dans la lutte contre l’Ebola.
* Selon Margaret Chan directrice générale de l'Organisation mondiale de la santé jusqu’en 2017: « Cuba a basé son système de santé sur la médecine préventive et ses résultats sont exceptionnels »…elle souligne que le monde doit suivre l’exemple de l’île dans ce domaine... « Nous souhaitons ardemment que tous les habitants de la planète puissent avoir accès à des services médicaux de qualité, comme à Cuba ».
* Les Nations unies soulignent que : « Sauver des vies : c’est ce que fait Cuba dans le monde », et ajoutent que l’île « dispose d’une longue histoire de coopération » avec les pays du Tiers-monde.
* Selon les Nations unies : « l’ELAM est l’école médicale la plus avancée au monde ». En 2019, Cuba a formé au sein de ses différentes universités plus de 35.000 personnels de santé de 136 nations du monde.
Mais alors, elles ne peuvent pas en rester aux déclarations. Elles se doivent d’agir contre les sanctions étasuniennes. !

Les Cubains peuvent étudier gratuitement la médecine et bénéficient d'un taux de médecins par habitant que nous pouvons envier, mais n'ont pas toujours accès aux médicaments les plus basiques du fait des sanctions américaines.
Trump assassine la population de Cuba, en procédant à une recrudescence des sanctions éco-nomiques. Elles engendrent d’importantes pénuries pour la population et privent aussi des millions de personnes à travers le monde du seul accès à la santé dont elles disposaient, met-tant ainsi leur vie en danger.
Cuba reste un obstacle majeur dans la politique de domination impérialiste de la région et ils sont prêts à tout pour en finir avec la révolution cubaine.
La haut-commissaire aux droits de l'homme de l'ONU, l'ancienne présidente du Chili Michelle Bachelet, vient de demander un assouplissement des restrictions et sanctions en vigueur contre Cuba. Il faut aller plus loin
Il faut exiger l’arrêt des restrictions et sanctions contre Cuba. Le gouvernement français doit intervenir. C’est urgent aujourd’hui afin de permettre à l’Ile de se consacrer à développer des traitements contre la maladie.
« Ce défi posé par le Coronavirus exige le concours de toute l’humanité, sans distinction», a affirmé le ministre des Relations extérieures de la République de Cuba.
Plus que jamais donc, la solidarité avec Cuba est un devoir internationaliste, au nom du Parti Révolutionnaire COMMUNISTES nous exprimons au Parti Communiste Cubain, au peuple cubain, à ses organisations sociales notre totalsoutien dans la lutte qu’ils mènent aujourd’hui contre le coronavirus.

Imprimer cet article

Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche