frcaendeitptrues
Gantry 5

 

Réponse du Parti Révolutionnaire Communistes

Antonio Sanchez
Secrétaire national
au Parti Communiste du Venezuela

Chers camarades,
Nous avons pris connaissance et nous vous remercions du courrier que vous avez adressé le 7 septembre 2020 aux partis communistes et ouvriers du monde.

Ce courrier donne une information précise à la fois de la situation complexe qui règne dans votre pays et éclaire sur la position de votre parti. Aussi, nous souhaitons vous exprimer notre point de vue, point de vue que sollicite votre texte.
Tout d’abord et, cela est pour nous essentiel dans le cadre de la solidarité de lutte internationaliste, nous voulons vous confirmer le soutien que nous apportons au peuple venezuelien, à ces forces progressistes et au PCV dans leur lutte pour l’indépendance et le respect de la souveraineté nationale du Venezuela.
Nous prenons acte des décisions de vos organes dirigeants quand à la stratégie et à la tactique que vous avez décidés de mettre en œuvre : celle d’une « grande alliance patriotique et anti-impérialiste », large alliance qui a vos yeux est nécessaire pour : « Face à ce scénario complexe de siège impérialiste qui met en danger la souveraineté et l’autodétermination du pays, le Parti Communiste du Venezuela insiste sur le besoin de bâtir la plus large alliance de forces démocratiques, populaires, patriotiques, progressives, anti-impérialistes et révolutionnaires qui dépasse les temps présents et prenne la forme d’une orientation collective et d’un programme commun pour vaincre l’agression impérialiste grâce à la transformation révolutionnaire de la société vénézuélienne. » et vous ajoutez : « Pour le PCV, la lutte qui s’ensuit contre le siège impérialiste et en défense de la souveraineté est inséparable de la lutte pour une voie de sortie révolutionnaire de la crise capitaliste. En ce sens, le renforcement des politiques d’austérité libérales et impopulaires ne fait que multiplier le poids du fardeau de la crise capitaliste et des sanctions impérialistes sur les épaules des travailleurs, alors qu’elles affaiblissent les capacités du mouvement travailleur et populaire pour intervenir en faveur des tâches urgentes de développement agricole et industriel, nécessaire pour contrecarrer les sanctions, le blocus économique et le sabotage de l’économie nationale. Au PCV, nous sommes convaincus que ce n’est pas par des concessions et par la soumission aux intérêts des capitalistes qu’on pourra vaincre l’impérialisme. » De cette analyse découle logiquement les tâches qui incombent et que vous fixez à votre parti. Vous comprendrez que nous ne pouvons pas analyser à votre place la meilleure façon de mener la lutte contre l’impérialisme qui est aujourd’hui un ennemi mortel de votre peuple. Nous estimons que chaque parti révolutionnaire a la lourde responsabilité de définir son orientation et sa tactique dans la lutte des classes à l’échelle nationale en l’inscrivant dans la lutte commune contre l’impérialisme.
En France, c’est parce qu’il n’y avait plus de parti révolutionnaire que nous avons créé en 2002 COMMUNISTES. Nous nous attachons à organiser l’avant garde des travailleurs pour abattre le capitalisme et construire une société socialiste. Nous estimons , comme vous, que la lutte contre l’impérialisme est une donnée essentielle de la problématique révolutionnaire aujourd’hui, tant les affrontements en son sein traduisent les luttes et les contradictions qui s’y développent aujourd’hui pour l’accaparement, contre les intérêts des peuples, des matières premières, des voies de communications, de l’espace et de la force de travail.
Voilà camarades comment nous concevons notre solidarité internationaliste.
Fraternellement
Antonio Sanchez
Paris le 20 septembre 2020

Imprimer ce document

Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche