frcaendeitptrues
Gantry 5

 

Macron en Afrique, terrain important de l'affrontement impérialiste

N°780-03/08/2022 Du 25 au 28 juillet E. Macron a effectué une tournée africaine au Cameroun, Bénin et Guinée Bissau avant de recevoir et dîner avec le prince héritier d'Arabie Saoudite Mohammed Ben Salmane.

Du 23 au 27 juillet, c'est le Ministre russe des affaires étrangères Serguei Lavrov qui a visité l’Égypte, l’Éthiopie, l’Ouganda et la République du Congo. De son côté, le secrétaire d’état américain Antony Blinken est attendu pour une prochaine tournée sur le continent africain, il ira en Afrique du Sud, en République démocratique du Congo et au Rwanda.
Cet intérêt marqué pour l'Afrique confirme l'enjeu que représente le continent pour les puissances impérialistes dans le contexte de la guerre menée par la Fédération de Russie en Ukraine. En effet, les pays africains représentent le plus gros bloc de votes à l'ONU et chacun aura remarqué que même si nombre d'entre eux n'approuvent pas voir condamnent l'agression russe d'un État souverain reconnu internationalement, ils n'en sont pas moins restés prudents pour s'engager ouvertement derrière les protagonistes du conflit. Ainsi lors du vote à l'ONU qui "exige[a] que la Russie cesse immédiatement de recourir à la force contre l'Ukraine", ils ont été seize à s'abstenir(1), l’Érythrée votant contre la résolution, huit ne prenant pas part au vote(2) dont le Cameroun et la Guinée-Bissau.
L'Afrique est riche de matières premières et de ressources naturelles dont certaines sont absolument nécessaires au développement des technologies modernes tandis qu'elle représente, du fait de la jeunesse de sa population, un réservoir important de force de travail disponible, quant à l'inverse la population des pays développés vieillie. Le maintien de l'ordre social indispensable pour satisfaire les exigences capitalistes concurrentes entraîne le soutien par les États impérialistes à des régimes dictatoriaux et développe donc les besoins en armement et en politique sécuritaire qu'ils soient assumés par des armées régulières ou des groupes militaires privés chargés de la protection des intérêts économiques des multinationales(3) .
Au cours de ses interventions, Macron a fustigé les avancées de la Russie en Afrique en affirmant : "La Russie a commencé un nouveau type de guerre mondiale hybride. C'est ça la réalité. Et elle a décidé que l'information, l'énergie et l'alimentation étaient des instruments militaires mis au service d'une guerre impérialiste continentale contre l'Ukraine. La Russie est l'une des dernières puissances impériales coloniales. Elle décide d'envahir un pays voisin pour y défendre ses intérêts. C'est ça la réalité. Quand vous les voyez poindre leurs têtes chez vous, n'y voyez pas autre chose". Cette description de l'interventionnisme impérialiste russe, mais Macron se garde bien de le dire puisque la France participe à ces affrontements au sein du système impérialiste, est tout aussi applicable aux interventions impérialistes en général où ne priment que les intérêts de développement du capitalisme : ceux de la réalisation du profit et de l'accumulation du capital. Si Macron fustige exclusivement la Russie, c'est qu'il y voit une concurrence nouvelle pour une France en recul significatif de son influence sur le continent africain, quand en même temps le poids économique de la Russie, bien qu'en progression, reste relativement faible.
Pour donner une idée des enjeux économiques et de leur grandeur, citons quelques données. Les investissements majeurs en Afrique sont d'origine chinoise avec 254 milliards de dollars en 2021, quand ceux des USA ont chuté de 2008 à 2021 de 142 à 64 milliards et ceux de la France s'élèvent à 54 milliards de dollars. De ce point de vue, ceux de la Russie qui étaient de 5 milliards de dollars en 2017, font pâle figure et concernent pour l'essentiel les secteurs énergétiques.
De morale et de droits humains, il n'est évidemment pas question, et Macron s'est bien gardé d'aborder ces problèmes aussi bien pour ce qui concerne l'actualité où la répression bat son plein au Cameroun(4) comme au Bénin(5) que pour le passé colonial de la France et tout particulièrement au Cameroun où elle joua un rôle majeur pour écraser dans le sang la lutte de libération nationale menée par l'Union des Populations du Cameroun et permettre l'accession au pouvoir d'un régime à la botte de l'impérialisme français. C'est dans cette même veine, celle des intérêts des monopoles capitalistes que Macron a reçu le prince héritier d'Arabie Saoudite Mohammed Ben Salmane à l'Élysée. Ce dernier, un temps banni des chancelleries pour cause de tortures et d’assassinat d'un journaliste dans une ambassade d'Arabie saoudite, est aujourd'hui redevenu fréquentable, tant l'augmentation de la production de pétrole saoudien est jugée nécessaire pour faire baisser les cours. Dans ce sens J. Biden avait ouvert le bal sans obtenir de résultat tangible(6) , pas plus que E. Macron, tant l'Arabie Saoudite entend maintenir des cours élevés dans le cadre de l'accord OPEP+ qu’elle codirige avec la Russie.
Que peuvent attendre les peuples de ces affrontements impérialistes?, Ils en sont les premières victimes enrôlées qu'ils sont derrière chaque puissance qui entend à leurs détriments défendre les intérêts de leurs exploiteurs. La voie de la justice c'est celle de la lutte des classes à l'échelle nationale et internationale pour en finir avec le système prédateur de l'Homme et de la nature qu’est le capitalisme!

Imprimer cet article

(1) l'Algérie, l'Angola, le Burundi, le Congo- Brazzaville, la Guinée équatoriale, Madagascar, le Mali, le Mozambique, la Namibie, le Soudan, le Soudan du Sud, l'Afrique du Sud, le Sénégal, la Tanzanie, l'Ouganda et le Zimbabwe.
(2) le Burkina Faso, la Guinée, la Guinée-Bissau, Eswatini, l’Éthiopie, le Cameroun, le Maroc et le Togo
(3) Qu'il s'agisse d'accords militaires inter étatiques ou d'interventions militaires comme ce fut le cas avec l'opération Barkhane ou de société privées opérant au compte des États et des multinationales comme c'est le cas, par exemple, avec les sociétés Antiterror Orel, Sewa Security Service et la plus connue la société russe Wagner.

(4) https://www.sitecommunistes.org/index.php/monde/afrique/1723-cameroun-la-repression-s-amplifie
(5) http://www.la-flamme.org/index.php/bibliotheque-du-pcb/921-la-flamme-n-464-du-29-juillet-2022-visite-d-emmanuel-macron-au-benin-point-de-presse-de-protestation-des-organisations-revolutionnaires-patriotiques-et-democratiques-du-benin
(6) https://www.sitecommunistes.org/index.php/monde/monde/1941-rubrique-internationale-algerie-1962-2022-j-biden-au-proche-et-moyen-orient

Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche