frcaendeitptrues
Gantry 5

 

Cameroun : La répression s’amplifie

751-11/01/2022 Les nouvelles en provenance du Cameroun que nous communiquent nos amis de l’Union des Populations du Cameroun-Manifeste National pour l’Instauration de la Démocratie (UPC-Manidem) confirment

les traits généraux de la situation qu’avait évoqués Albert Moutoudou Président de l’UPC-Manidem dans son interview à Communistes Hebdo(1) . Rappelons que l’Upc- Manidem, premier parti camerounais continue à être l’un des rares partis des 300 qui existent à ne pas être reconnu.
Prenant prétexte des difficultés sécuritaires, en particulier dans la région anglophone, le pouvoir se livre par des poursuites judiciaires, des arrestations, des emprisonnements, des assassinats d’opposants et des tortures à une véritable campagne d’intimidation visant à neutraliser toute opposition au pouvoir dictatorial de Paul Biya, président du pays depuis trente-neuf ans qui a mis le pays en coupe réglée et bénéficie d’un soutien sans faille de l’impérialisme français. Les personnes arrêtées sont systématiquement déférées devant les tribunaux militaires contrairement à ce que prévoit la loi parce que accusées de terrorisme.
Solidaires, de tous ceux qui luttent au Cameroun pour les libertés démocratiques et un changement politique en faveur des populations, nous exigeons la libération immédiate de tous les prisonniers politiques. La France doit s’exprimer clairement à ce sujet et ne peut pas continuer à soutenir la dictature de Paul Biya.

Imprimer cet article

(1) https://www.sitecommunistes.org/index.php/monde/afrique/1575-interview-d-albert-moutoudou-president-de-l-union-des-populations-du-cameroun-manifeste-national-pour-l-instauration-de-la-democratie-upc-manidem

Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche