frcaendeitptrues
Gantry 5

 

Le président égyptien à Paris : traduction d’une relation stratégique France-Égypte

Le Président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a été reçu le 7 décembre à Paris lors de sa visite d’État en France par le Président Macron.
Cette visite fait suite à celle de Macron en Égypte en janvier 2019.

La France et l’Égypte entretiennent une relation stratégique et militaire forte dans le contexte de crises particulièrement aiguës dans la région du Proche- et Moyen-Orient. Le pouvoir égyptien depuis la liquidation du courant nationaliste incarné par A. G. Nasser, qui fut un leader du mouvement des non-alignés, s’est mis à la remorque de l’impérialisme US et occidental, France comprise.
Cette politique l’a amené à la reconnaissance d’Israël en février 1980 et au bouclage de la frontière avec la bande de Gaza palestinienne, isolant une partie du peuple palestinien dans un ghetto ce qui facilite grandement la politique expansionniste et coloniale d’Israël. En 2013, les révoltes populaires contre le pouvoir des Fréres musulmans arrivés à la tête de l’État à la suite des élections de 2012 qui ont suivi les émeutes populaires contre le régime de Moubarak, ouvrent la voie au pouvoir de al-Sissi, qui était alors ministre dans le gouvernement de M. Morsi. Al-Sissi, renforce son pouvoir par une répression sanglante contre les Fréres musulmans mais plus généralement contre tous les opposants. Il fait donner l’armée pour mater les révoltes de la faim, dans une situation économique particulièrement dégradée. Rapidement, il exprime son attachement à une alliance occidentale et l’Égypte acquiert plusieurs dizaine d’avions Rafales pour compléter ses équipements militaires.
Dans le conflit Libyen où la France a joué un rôle majeur, il prend une position de soutien au gouvernement de l’Est ( gouvernement de Benghazi) dirigé par le maréchal K. Haftar. C’est ce même maréchal que soutiennent la France, La Russie et le quatuor arabe (Émirats Arabes Unis, Égypte, Arabie saoudite et Syrie) contre le Gouvernement d’Union Nationale de Tripoli qui a l’appui de l’ONU et qui est soutenu en particulier par les USA et la Turquie(1) . Cette dernière joue en Libye un rôle particulièrement actif se positionnant dans la recherche d’un accès aux ressources pétrolières et gazières en Libye, mais plus généralement en Méditerranée et dans la Caucase avec son engagement dans le soutien à l’Azerbaïdjan lors du récent conflit contre l’Arménie. L’alliance France Égypte est donc en premier lieu marquée par la volonté des deux pays de renforcer leurs relations pour faire face à l’expansionnisme turc en Méditerranée. Il s’agit d’une alliance impérialiste pour contrer les visées turques et iraniennes, même si, comme puissances impérialistes de deuxième rang, leurs intérêts propres sont divergents. Ajoutons, qu’en toile de fond pour la France, il y a la volonté de continuer à « exister » dans une région où s’affrontent, souvent par pays et/ou armées de mercenaires interposés, les plus grandes puissances impérialistes.

(1)  https://www.sitecommunistes.org/index.php/monde/afrique/937-libye-les-affrontements-au-sein-de-l-imperialisme-s-exacerbent                                                                                               Imprimer cet article

Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche