Gantry 5

 

Appel du Congrès

Les 16 et 17 novembre notre Parti a tenu son congrès.

Pendant 2 jours nous avons discuté de la situation dans le monde, en France – du mécontentement qui s’étend, du rejet de la politique de Macron, des interrogations. Les débats ont porté sur : que faut-il faire pour imposer un changement fondamental de politique, le rôle de la lutte économique et sociale, de la lutte politique anticapitaliste la politique que notre parti propose aux travailleurs, à la jeunesse, au peuple.
Pour que cela change ensemble luttons de plus en plus fort

Macron à peine élu a pris les ordonnances qui ont cassé le code du travail. En 18 mois il a supprimé les cotisations sociales des entreprises, imposé 5,7 milliards d’économies à la Sécurité Sociale pour 2019, annoncé la suppression de 120 000 emplois, dont 50 000 en 2019, dans la fonction publique, la réforme des retraites, de l’apprentissage, Macron et son gouvernement poursuivent les privatisations de ce qui reste des entreprises publiques : Poste, EDF, GDF, SNCF, la RATP, des Services Publics, etc.
Le pouvoir d’achat continue de reculer, augmentation de la CSG, baisse des APL, blocage des salaires, du SMIC, les retraites en 2019 ne seront augmentées que de 0,3%, hausse de l’inflation (2,1% en 2018), augmentation des prix de l’énergie électricité, gaz, des carburants, des produits alimentaires et des services.
Macron au service du capital
Macron a réaffirmé : « je continue », « ma priorité n’est pas de durer, mais de faire ». Il veut aller de plus en plus loin, le capitalisme l’exige.
La situation du peuple se détériore. La pauvreté progresse, alors que la rémunération des patrons du CAC40 en 2017 est de 5,1millions d’€ (+14% qu’en 2016), soit 280 années de SMIC. La France est au 4ème rang mondial pour la concentration des milliardaires. 40 français figurent dans le classement des plus grosses fortunes mondiales – les 5 premiers français détiennent un capital de 137 milliards d’€.
En France chaque année 2.400 milliards de richesses crées par le travail des salariés sont détournés par le capitalisme.
Pourquoi cette situation?
Le capitalisme domine la France comme le monde entier. Il dirige tout.
Le seul objectif du capitalisme est la recherche permanente du profit maximum. Partout il exploite les peu ples. Alors que des progrès considérables ont été réalisés lors des dernières décennies, donnant à l’humanité d’im menses possibilités nouvelles pour répondre aux défis actuels, il bloque toute solution qui fait obstacle à la recher che du profit.
La concurrence mondiale capitaliste est féroce pour exploiter les ressources, la conquête des marchés, dominer politiquement, militairement. Les impérialistes, dont la France, font la guerre comme au Moyen Orient, en Afrique, dé truisant des nations, des peuples chassés de leur pays par la guerre, la misère. Le capitalisme, c’est ça.
Partout, des peuples luttent, agissent. Nous sommes solidaires, nos luttes convergent.
C’est la lutte des classes
Changer en France
Comment faire?
Développer les luttes économiques et sociales est un impératif.
Il y a des luttes dans les entreprises dans tout le pays. Face au plan Macron, il faut aller beaucoup plus loin et beaucoup plus fort.
Il faut développer l’action interprofessionnelle, tous ensemble, salariés, chômeurs, étudiants, retraités.
Nous avons tous le même ennemi, les problèmes de chacun rejoignent ceux des autres.
C’est ce que Macron et le capital craignent, ils savent que nous sommes le nombre.
La lutte unie, tous ensemble, de plus en plus fort est la seule voie pour les faire reculer. En 1936, en 1945, en 1968 devant l’ampleur et la détermination de la lutte ils ont dû reculer, de grandes conquêtes sociales ont été imposées.
Notre Parti appelle aux luttes sociales, il y participe.
Mener la lutter contre la catipalisme est incontournable
Le capitalisme est à l’origine de tous les maux, de l’exploitation du peuple. Pour maintenir son pouvoir, ses profits il repart en permanence à l’attaque pour reprendre ce qu’il a dû concéder. C’est le capitalisme qu’il faut combattre.
Avec qui ?
Pour changer en France il faut avoir la volonté politique de s’attaquer au pouvoir des multinationales, des puissances financières qui nous gouvernent.
Tous les partis veulent capter le mécontentement et se posent en relève dans le système capitaliste lui-même… Les Républicains, le Rassemblement National de M. Le Pen sont au service du capital, ils poursuivront la politique qu’il leur dicte- ra. Le PCF, la France Insoumise, les Verts… n’ont pas pour objectif de s’attaquer au capitalisme. Réclamer « le partage des richesses », c’est tromper le peuple, l’engager dans une impasse !
Notre parti est un parti révolutionnaire au sezrvice du peuple
C’est le seul parti qui mène la lutte politique en permanence contre le capitalisme.
En mai 2019 auront lieu les élections Européennes. Nos candidats mèneront la campagne contre l’Europe Capitaliste Seul notre parti appelle à développer la lutte contre le capitalisme jusqu’à l’abattre, pour construire une société socialiste
au service du peuple.
Pour changer de politique, il faut arracher aux capitalistes les moyens économiques, financiers, prendre le pouvoir politique. La propriété des moyens de production et d’échange doit revenir au peuple et être gérée pour la satisfaction des besoins sociaux.
Seule la lutte de classe sans compromis ni compromission permettra de construire une société au service du peuple.
C’est la perspective que vous propose notre Parti et pour laquelle il combat
Venez débattre avec nous de toutes ces questions

Bimestriel N°131

imgnews

Abonner vous aux dernières publications

Conditions d'utilisation
Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche