Gantry 5

 

Comité National samedi 08 septembre 2018 - Compte rendu

*Un camarade de Paris. Constate que la lutte des classes n’a pas pris de vacances. Ex. les cheminots de Versailles ont organisé des actions, des manifestations pour la défense de leurs revendications lors de la négociation sur la convention collective. Ils sont allés manifester contre le MEDEF sur le campus son université d’été. Ils ont continué à organiser la solidarité financière pour les grévistes. Depuis le début de la lutte, la CGT cheminot du centre qui comptait une centaine d’adhérents à fait 30 adhésions. Les partis politiques comme la France Insoumise, le PCF, confirment dans leurs discours qu’ils ne sont pas révolutionnaires. Concernant le rôle de l’impérialisme US vis-à-vis de la Corée du Nord, il estime que le triomphalisme n’est pas de mise car les manœuvres militaires US vont pouvoir reprendre en Corée du Sud.

*Un camarade du Calvados. Durant l’été nous sommes allés distribuer sur les marchés. Lors de la réunion de cellule de rentrée, les questions politiques ont été discutées: la question de la souveraineté et l’Europe, le poids des USA dans le monde, la militarisation, la situation en Grèce ou la politique du capital continue à dominer. Le site donne des éléments utiles, les camarades souhaiteraient en avoir plus. Concernant la future loi Pacte des entreprises, le but est l’intégration des salariés à l’exploitation en développant l’intéressement. Il faut savoir qu’actuellement, déjà 8 millions de salariés ont déjà accès à l’intéressement. En ce qui concerne l’Europe capitaliste dans le monde, il rappelle qu’elle représente 2/3 des dividendes mondiaux soit 150 milliards.

*Une camarade de l’Indre. Que peut-on changer? Cette question se pose de plus en plus. Les salariés, les retraités subissent la politique du gouvernement, rien ne va pour eux, c’est de plus en plus difficile. Elle évoque une réunion syndicale dans le département, on parle de la situation du monde en général, on n’aborde pas la journée d’action du 9 octobre. Nous devons sur chaque question faire effort pour en montrer le fond des questions posées. La fermeture d’une maternité et annoncée, une initiative contre cette fermeture est organisée mais rien n’est dit sur: Pourquoi cette fermeture? Comment on en arrive là? Nous organisons la distribution de nos tracts en particulier dans les entreprises. Pour les élections européennes, nous devons faire connaître notre analyse et discuter pour la faire partager.

*Une camarade de Paris. Dans la période actuelle, le capital a besoin d’aller très loin pour la course aux profits; Macron est là pour ça, il tape très fort. On constate la profondeur du mécontentement et le rejet de plus en plus large de sa politique. Il y a de nombreuses actions dans les entreprises. Le 6 septembre, la journée d’action des personnels des hôpitaux psychiatriques à été très suivie dans de nombreuses villes. A St Anne dans le 14ème Arrt, la manifestation a été puissante. Les personnels réclament plus de moyens pour exercer leur métier car la situation est catastrophique, à St Anne 150 emplois ont été supprimés depuis 2 ans. Les salariés expriment la volonté de continuer l’action et d’y aller tous ensemble le 9 octobre, car ils voient que Macron va encore aggraver leur situation et ils disent: stop. Mais la question qui vient immédiatement, c’est: est-ce qu’on va y arriver? Est-ce que c’est possible? Nous devons beaucoup argumenter à la fois sur les moyens qui existent de faire une autre politique, dans tous les domaines et que si on s’y met tous ensemble, les salariés de toutes corporations, public, privé, les retraités, les jeunes dont l’avenir est en cause – quelle force! Nous sommes des millions! Et les luttes ont payé! Les partis politiques se recomposent pour tenter de reprendre la main. Mélenchon se présente comme une alternative, il enfourche la question de l’immigration, il critique les patrons qui exploitent les immigrés mais il comprend les Etats qui ne peuvent pas tout faire», il ne dit pas un mot sur les raisons de fonds de cette situation, la politique du capitalisme et il ne propose aucune solution. Concernant l’Europe, il veut changer les traités mais il garde l’Europe capitaliste. Un appel de personnalités ou l’on trouve la France Insoumise, le PCF, les socialistes… demande des moyens pour le climat mais pas un mot sur la réalité, personne ne parle des méfaits du capitalisme. Ils visent tous à attirer le rejet de la politique de Macron pour leur objectif: se poser en relève, dans le système lui-même capitaliste! Nous devons aller débattre le plus possible avec les salariés, avec les jeunes qui cherchent et sont très preneurs de discussions.

*Un camarade de la Meuse. A l’ONF (Office National des forêts) des militants syndicaux CGT subissent la répression. Jeudi prochain un camarade passe au tribunal. L’intersyndicale CGT- UFSE appelle au 9 octobre mais pour l’instant ce n’est pas réellement combattif et avec le minimum de revendications. Pour les élections européennes, nous devons faire beaucoup la clarté sur ce qu’est cette Europe, sur quoi combattre, car nous sommes les seuls contre l’Europe capitaliste.

*Un camarade de Paris. Souligne le black out des médias sur les luttes qui ont eu lieu tout l’été, partout. La fusion de la Poste avec la Caisse d’Epargne est un pas de plus vers la privatisation répondant aux besoins du capitalisme financier. Ils affirment qu’il y a une baisse du travail aux PTT, or la charge de travail des postiers augmente fortement. Aux PTT Bureaux-gares, le 9 octobre se prépare activement. Il y a une poussée de l’action. Chez les retraités le ras le bol est important, leur pouvoir d’achat a reculé c’est un retour en arrière de 6 ans. Au plan politique, il remarque que Yann Brossat, tête de liste du PCF aux Européenne, maire adjoint d’Anne Hidalgo à Paris, a voté toutes les privatisations de services publics à Paris ainsi que la hausse des tarifs pour les retraités. Sur la situation internationale, en Chine dans le top 500 des entreprises chinoises, figurent 237 entreprises privées avec un chiffre d’affaires de plus de 8 milliards de dollars. Par ailleurs, la bataille se développe à grande échelle entre impérialistes pour conquérir le marché africain en plein développement. Il s’est tenu un forum Chine –Afrique auquel ont participé 53 pays d’Afrique. La chine apportera une aide de 60 milliards et l’annulation de la dette de 10 pays concernés. La France annonce une aide de 10 milliards pour France Afrique.

*Un camarade des Hauts de Seine. L’importance de la lutte des cheminots, son retentissement, a amené le pouvoir à décider de faire le black out sur les luttes qui ont lieu depuis (santé etc.…). Ça éclaire sur le rôle des médias au service des puissances capitalistes. Il y a un martellement idéologique sur l’idée que le capitalisme est la seule société possible, il s’agit au mieux de l’aménager. Il y aurait 2 capitalismes, le bon – industriel, le mauvais- financier. Or il y a longtemps que les 2 sont largement fusionnés. La spéculation financière est très largement développée par les monopoles industriels pour accroître rapidement le maximum de profits. Aux PTT, par ex. à Boulogne, ils embauchent des stagiaires étudiants (peu rémunérés) pour faire le travail des postiers. Dans l’éducation, le but de «ParcourSup» est d’appliquer la ligne du gouvernement: tout le monde ne doit pas aller à l’Université. Très peu de Bacs vont en BTS, les élèves de techno sont éliminés de la fac. Les cartes des formations sont maintenant aux mains des chambres patronales. Dans les lycées professionnels, ils freinent des formations. Il y a une entreprise de démantèlement qui vise à supprimer les professeurs d’enseignement général (par ex. sur le droit).
La CGT éducation et SUD appellent à la grève le 20 septembre. La FSU attend de voir pour se prononcer.

*Un camarade de Jussieu à Paris revient sur la campagne idéologique «hors du capitalisme, rien». Il y a un énorme mécontentement et beaucoup d’interrogations, les gens n’ont pas une conscience claire des solutions à apporter. En ce qui concerne cet appel large à «l’écologie», il ne dit pas un mot sur le système qui conduit à cette situation. Nous devons revenir très fortement sur ce débat, ne pas le laisser à ceux qui le détournent des vraies questions, justement pour expliquer que le capitalisme est responsable de la situation, qu’il ne peut pas amener aux décisions nécessaires pour répondre aux problèmes climatiques. Il souligne que le «populisme» est une machine à masquer la réalité. Mélenchon ajoute-t-il et «salvinisé». Concernant la Syrie, derrière le discours «il faut protéger les populations» il y a la lutte des puissances impérialistes occidentales pour protéger chacun ses intérêts. Les USA, la Russie, la Turquie, l’Iran. Ils parlent des questions humanitaires quand cela les arrange. Concernant Israël: ils sont devenus la nation du peuple juif. Israël, les USA (qui ont supprimé leurs crédits à l’organisme de l’ONU pour l’aide aux réfugiés palestiniens), veulent mettre fin à l’idée d’un état palestinien. Nous devons continuer à affirmer que les palestiniens ont droit à un état indépendant et à appeler à soutenir la lutte du peuple palestinien.

*Une camarade de l’Indre. Les privatisations conduisent à un changement dans les représentations des salariés, à des modifications dans les règles statutaires avec comme conséquence immédiate la diminution des moyens pour la représentation des salariés.

*Une camarade de Loire Atlantique. Il y a plus de 8,5 millions de personnes au -dessous du seuil de pauvreté. Si le gouvernement supprime ou baisse des milliards d’aides sociales, il y aura une explosion de la pauvreté. Une enquête estime qu’on passerait de 14% à 22% de personnes en dessous du seuil de pauvreté. La baisse des retraites fait déjà perdre 700 euros par an à un retraité. Nous devons rappeler que les aides sociales ce n’est presque rien par rapport aux profits. Durant l’été dans la Loire Atlantique des luttes nombreuses ont eu lieu dans les hôpitaux, les Ehpad, l’agroalimentaire, des luttes communes cheminots-énergie. Le mécontentement très grand s’exprime plus facilement, les gens ont besoin de discuter. Elle cite 2 ex; un étudiant travaillant dans un supermarché «Leclerc», on distribue, il vient nous trouver pour discuter, il se dit très intéressé à notre réflexion car jeune, il dit «être très ignorant sur la politique». Dans un garage Renault, nous discutons avec un ouvrier, à la fin de notre échange, il dit «j’espère qu’il y aura du monde le 9 octobre». Dans une réunion de notre parti au CHU, les camarades sont revenus sur le fait que tous les services publics sont attaqués, tous les salariés sont attaqués, qu’il faut vraiment lutter ensemble. Il y a des adhésions à la CGT dans plusieurs entreprises. Le repas annuel de rentrée de notre département aura lieu fin septembre. Elle évoque l’ouverture de la RATP à Paris à la privatisation qui va se discuter en octobre avec la perspective du grand Paris et des nouvelles lignes prévues. Nous devons bien suivre cette question. Concernant notre site avec l’hebdo internet, elle a vu sur les moteurs de recherche que plus de 20 sites reprennent nos articles.

Notre prochain congrès aura lieu les 16 et 17 novembre à Paris. Les réunions de cellules avec l’invitation à des sympathisants, se décident pour discuter les questions politiques, le déploiement de notre activité, le renforcement de notre Parti, la bataille financière à développer avec en perspective la campagne des élections européennes. Le document du Comité National aidera aux discussions. Les conférences constitueront les délégations au congrès et feront les propositions nouvelles pour le futur Comité National.

Le congrès adoptera un appel aux travailleurs, à la jeunesse.

Bimestriel N°131

imgnews

Abonner vous aux dernières publications

Conditions d'utilisation
Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche