frcaendeitptrues
Gantry 5

 

La Poste : Réintégration immédiate de Christophe... RTE: débrayages en soutien aux grévistes menacés de licenciements

N° 793 01/11/2022  La Poste : Réintégration immédiate de Christophe et l'arrêt des poursuites disciplinaires. Les militant-es sont actuellement fortement attaqué-es, que ce soit par le patronat mais aussi par le gouvernement.

Depuis plusieurs décennies les gouvernements qui se sont succédé, droite ou gauche, n’ont eu de cesse de casser les services publics au profit des entreprises privées, au nom de la concurrence libre et non faussée. C’est cette même mission qui est assignée aux actuels dirigeants de La Poste. Pour faire leur sale boulot ils doivent se débarrasser de ceux qui s’opposent à cette casse. A Caen le centre de tri est menacé d’un transfert à Rennes. Les salariés s’opposent avec leur syndicat à ce transfert et aux licenciements des 250 postiers de Caen. Depuis des mois, deux militants CGT sous un prétexte sans fondement et fallacieux, sont sous la menace d’être licenciés. L’un d’entre eux vient d’être blanchi, d’abord par l’inspection du travail et maintenant par le ministère du travail, alors que le second, fonctionnaire, vient, lui, d’être révoqué par La Poste sans aucunes preuves et sur la base d'un dossier monté de toutes pièces.
Cette sanction arrive 10 mois après qu’il ait été entendu par son employeur. Le militant CGT Christophe Musslé a fait appel auprès du tribunal administratif contre la décision de révocation qui est dans la fonction publique très grave de conséquences et rarissime. Il sera entendu par le tribunal administratif de Caen le 9 novembre à 14heures.
La CGT organise un rassemblement ce jour là pour soutenir Christophe à parti de 12h30 devant le tribunal administratif : 3, Rue Arthur le Duc (devant la Prairie).
Le Parti Révolutionnaire Communistes sera présent et appelle à être nombreux pour exiger la réintégration immédiate de Christophe, pour le respect de nos droits et libertés, et l'arrêt des poursuites disciplinaires à l'encontre de tous les militant-es. Ces attaques n’ont qu’un seul but, empêché de militer et donc de défendre les travailleurs.

RTE : (le réseau de transport d’électricité) débrayages en soutien aux grévistes menacés de licenciements
Criminalisation du mouvement ouvrier, tous ceux qui se battent pour une augmentation salariale dans leur entreprise, pour une autre politique sociale, pour des services publics sont concernés.
Chez Total Energies et Esso-Exxon Mobil, la police est venue chercher les salariés alors qu’ils étaient en grève, le gouvernement a décidé de mettre en place des réquisitions, celles-ci portent fortement atteinte au droit de grève qui est un droit constitutionnel.
Chez RTE, Mathieu Poli, électricien de 29 ans salarié de RTE dans le Groupe Maintenance Réseau d’Anjou, s’est donné la mort le 17octobre. Comme de très nombreux collègues du GMR de l’ouest, il avait participé aux trois mois de grève pour une revalorisation de 5% des salaires et une révision des reconnaissances de qualification. Il avait été convoqué au commissariat d’Angers le mercredi 7 septembre à la suite d’une action de grève le 2 juin. Un épisode qui l'avait beaucoup marqué, il avait arrêté le travail pendant un mois et avait repris son poste une semaine avant de se donner la mort. Suicide qui survient dans un contexte de répression menée par le gouvernement, répression qui a conduit encore chez RTE au placement en garde à vue de 4 agents au siège de la DGSI (les services anti-terroristes) à Levallois-Perret pour faits de grève au nom de la lutte contre le terrorisme !
Vendredi 28 octobre à Lille avait lieu la première commission de discipline destinée à mettre à pied le premier des 4 grévistes de RTE. En réponse, les salariés se sont mis en grève et se sont rassemblés devant les locaux de l’entreprise pour soutenir leurs collègues face à la répression. Un rassemblement a eu lieu à Lille pour dénoncer la « criminalisation hors norme » dont les salariés sont victimes.
Pour les grévistes du réseau d’électricité, la bataille est loin d’être terminée une date d’action est prévue le 17 novembre.

Imprimer cet article

Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche