frcaendeitptrues
Gantry 5

 

G. Darmanin : quand une guerre peut en cacher une autre !

G. Darmanin après avoir été ministre du budget sous le gouvernement Philippe est aujourd’hui ministre de l’intérieur sous le gouvernement Castex. Après avoir fait carrière dans la politique du côté du RPR, de l’UMP, puis des LR et enfin de LREM, le voici propulsé à ce poste ministériel de première importance.

Ses déclarations ne doivent donc pas être prises à la légère. Depuis sa nomination, il a pris un ton guerrier pourfendant le « désordre » et l’ « ensauvagement » d’une partie de la jeunesse. Qui dit retour à l’état « sauvage » entraîne de facto à considèrer ces ensauvagés comme des ennemis de la civilisation.
Cette chanson néo-coloniale a dans le passé servi, du commerce des esclaves jusqu’aux guerres coloniales et néo-coloniales, de justificatif à l’ « œuvre civilisatrice » de la France et d’autres, œuvre qui a fait des millions de morts: excusez du peu ; mais leur « civilisation » a un prix! Ces discours sur la « sauvagerie » rappellent celui de la bourgeoisie au XIXe siècle sur les « classes dangereuses » et en premier lieu le prolétariat révolutionnaire naissant. Il y a donc aussi dans le viseur tous ceux qui considèrent que la lutte des classes continue et qui l’organisent.
Mais Darmanin ne s’arrête pas là, il proclame urbi et orbi que nous sommes en guerre contre l’islamisme radical dont il se garde bien de dire combien il fut utile à la France et aux occidentaux dans la guerre menée en Afghanistan contre les forces progressistes qui entendaient faire sortir le pays du féodalisme, combien cet « islamisme » est utilisé en Syrie, en Irak au Yémen, en Libye… pour imposer aux peuples la loi de fer de la domination impérialiste. Derrière « la guerre » de Darmanin, il y a aussi l’approbation de la colonisation de la Palestine dont il ne dénonce, bien entendu jamais, combien les droits humains y sont bafoués par l’État d’Israël, les interventions militaires françaises en Afrique pour protèger les intérêts des monopoles capitalistes contre les peuples! Ce Darmanin est donc, à sa place, le bon serviteur qu’il a toujours été, des intérêts du grand capital, raison de plus pour le combattre, pour les combattre.

Imprimer cet article

Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche