Gantry 5

 

Mobilisation nationale : oui dans les luttes !

     Lors de sa conférence de presse à l’Élysée, Emmanuel Macron a réaffirmé clairement que le cap économique, social et politique était maintenu : celui de la destruction systématique des conquêtes sociales qui protègent en partie les travailleurs de la voracité du grand capital. Mais, face à la pression des luttes, il se devait de lâcher un peu de lest. L. Berger de la CFDT lui avait, avec d’autres, tendu la perche d’une conférence sociale où, c’est bien connu, les discours masquent les intentions et permettent de faire diversion des vrais problèmes que vivent les travailleurs, les chômeurs, la jeunesse et les familles et tout particulièrement ceux des salaires et de la protection sociale, de la retraite….

 

     Il restait au premier Ministre E. Philippe de mettre en musique cette fable théâtrale. C’est chose faite et elle s’est appelée : « mobilisation nationale et territoriale autour de la formation, l’emploi et des grandes transitions écologiques et territoriales. » Le terme militaire de mobilisation a pour vertu essentielle de montrer que tous : patrons, salariés, élus...sont dans le même bateau et doivent ensemble naviguer pour trouver des solutions aux problèmes posés. Bien entendu ce chœur consensuel exclut la question des salaires, des retraites, de la protection sociale... et ne touche surtout pas au système capitaliste lui-même dont on sait pourtant qu’il est à la racine des difficultés. Ce bonheur consensuel a été salué comme il se doit par la CFDT et l’UNSA. La CFDT, il fallait bien rémunérer sa fonction d’entremetteur dans la collaboration de classe, a reçu en prime la prise en compte d’une de ses propositions sur : « la rénovation thermique » ! La révolution est donc en marche ! Seule la CGT a refusé, selon la déclaration de son secrétaire général P. Martinez : « de servir de caution au gouvernement. » Solidaires a eu la même position.
Pendant que les petits fours ravissaient les convives (complices) à Matignon, les salariés de toutes les fonctions publiques étaient dans l’action et dans l’unité pour refuser la liquidation de leur statut, la liquidation d’une fonction publique au service des citoyens, la liquidation et la privatisation des services publics. Avec les salariés de tous les secteurs, commence à se construire une solidarité de lutte parce que leurs intérêts sont communs et qu’il faut les défendre ensemble ! La lutte de plus en plus large et déterminée, tous ensemble, est la seule voie et notre parti y est présent activement en menant la bataille politique contre le capitalisme et son pouvoir politique !

Bimestriel N°131

imgnews

 

S'abonner à notre Hebdo

 

Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche