Gantry 5

 

Macron réveillonne au Sahel

E.Macron a passé le réveillon de Noël avec un millier de militaires français basés au Sahel. Au-delà de la tradition son objectif était de réaffirmer la présence de la France en Afrique. La présence militaire de la France, ses interventions en particulier au Sahel, ont pour but de défendre les intérêts des multinationales françaises implantées sur le continent africain.

L’Afrique devient de plus en plus l’objet des convoitises des grandes puissances impérialistes, pour qui elle représente un intérêt stratégique certain.
Dans la course permanente au profit maximum les capitalistes sont concurrents. Il leur faut trouver en permanence de nouvelles sources de profits, de nouveaux marchés, étendre leur exploitation.
Ce continent possède aujourd’hui d’immenses ressources naturelles encore inexploitées- le pétrole – les minerais - l’uranium- le chrome – le cuivre- la bauxite- le cobalt – le diamant- le fer- le bois…des terres arables non cultivées, des infrastructures à développer, une main-d’œuvre, des talents à développer, à utiliser.
La concurrence est rude, exacerbée, entre les puissances impérialistes pour exploiter ces richesses africaines.
La France, partenaire «historique», ancien colonisateur, possède dans ce continent 85 grandes entreprises, des multinationales, dont Accor – Alstom – EDF –Air-France – BNP-Paribas – Lafarge- Air liquide- Total- Peugeot- Renault- Michelin- Schneider Electric – Alcatel- St Gobain, etc. Et 2.637 filiales.
La Chine est aujourd’hui le 1er partenaire de nombreux pays africains. Implantée depuis 20ans, elle a plus de 52 missions diplomatiques contre 49 pour les USA, elle représente 39% des capitaux étrangers investis en Afrique dans l’industrie d’extraction, les télécommunications, le BTP, le tourisme, les transports et les infrastructures. Elle a une politique financière d’aide au développement; culturel, éducatif, de protection de l’environnement, de projets d’énergie renouvelable.
La Russie, absente depuis la chute de l’URSS (L’URSS qui a été d’un grand appui aux mouvements de libération nationale pour la décolonisation, qui a aidé à former des cadres – 50.000 ont étudié dans les universités, les instituts techniques en URSS- 200.000 ont été formés sur le sol africain), opère petit à petit son retour. Elle a noué des coopérations avec l’Afrique du Nord-Algérie-Egypte-Tunisie. Elles s’intéressent sur le continent aux matières premières énergétiques et minières.
Les USA qui pour l’instant sont politiquement non présents, restent un acteur de premier plan sur le continent africain. Une nouvelle agence dotée de 60 milliards de dollars, dédiée à son développement, vient d’être créée.
L’Afrique est aussi un marché important pour l’exportation d’armes.
Chine – Russie –USA- France et d’autres Etats européens, la concurrence inter-impérialiste pour exploiter les ressources du continent africain est de plus en plus rude…Elle fait courir le danger de confrontation, de guerres, dont les peuples feraient les frais.
Ce qui se passe en Afrique, la concurrence pour s’accaparer les richesses, exploiter les peuples d’Afrique, ne fait que confirmer que le capitalisme est un obstacle au développement de l’humanité. La lutte des peuples contre le capitalisme, ses méfaits, ne saurait avoir de répit. La lutte sans répit pour abattre le capitalisme et construire une autre société ou le peuple pourra vivre et travailler, se servir des formidables progrès de l’humanité.

Bimestriel N°131

imgnews

 

S'abonner à notre Hebdo

 

Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche