Gantry 5

 

De l’Australie au Japon l’allégeance à l’impérialisme US

Deux informations récentes viennent conforter notre analyse sur la situation de tension qui se développe au sein de l’impérialisme et tout particulièrement en Asie. Nous avons qualifiée ces affrontements -voir Communistes Hebdo N° 564 –: «de choc tectonique de dynamiques capitalistes concurrentes». La première information, c’est la décision de l’Australie de déplacer son ambassade en Israël de Tel-Aviv à Jérusalem qu’elle reconnaît de facto comme la capitale de l’État israélien. Cet acte est contraire aux résolutions internationales de l’ONU sur la création de deux États souverains en Palestine dont l’un

palestinien se voit reconnaître Jérusalem-est comme sa capitale. Il s’agit donc d’un acte d’allégeance à l’impérialisme US qui encourage, comme d’ailleurs le font la France et l’Union Européenne, la politique coloniale et d’apartheid du régime israélien. Cette position signifie clairement que l’Australie se place sans sourciller dans le camp impérialiste US face aux défis que représente la montée en puissance économique et militaire de la Chine.
L’Australie, comme de nombreux alliés indéfectibles des USA, accroissent leur potentiel militaire de plus en plus intégré dans le dispositif offensif américain. Cette semaine, le Japon vient d’annoncer dans ce sens des mesures qui rompent avec ses engagements et obligations de détenir des forces militaires strictement défensives. Ainsi, le Japon se dote d’un porte-avion et renouvelle sa flotte aérienne militaire en achetant 105 avions de combat américain F-35. Il transforme ses forces d’auto-défense en forces offensives capables de se projeter dans des conflits extérieurs. Le quotidien japonais Asahi qualifie ces mesures de:«rupture claire avec la politique de sécurité strictement défensive de l’après-guerre au Japon». Ces mesures ont été évidemment saluées positivement par les USA et cela de deux point de vue; elles rééquilibrent le commerce USA Japon mais aussi répondent aux injonctions de Washington de voir ses alliés augmenter significativement leurs budgets militaires.
Rappelons que la France agit dans le même sens! L’objectif du Japon et de son premier ministre nationaliste M. Abe est de modifier la constitution qui a obligé après la reddition du Japon impérialiste en 1945 à ne pas posséder de forces armées offensives. Un tel changement est clairement opéré en direction de la Chine, de la Corée du Nord et de la Russie. Ainsi, la concurrence qui s’exacerbe entre les grands monopoles capitalistes dans la zone pacifique et asiatique se traduit-elle par une montée continue de politiques militaires de caractère agressif. Les alliances qui se nouent entraînent une plus grande dépendance des États concernés aux forces impérialistes majeures de la région: les USA et la Chine.

Bimestriel N°131

imgnews

 

S'abonner à notre Hebdo

 

Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche