Gantry 5

 

Ensemble le 28 juin !

Et ça ne sera pas terminé, il suffit de voir les hausses de prix en cascade depuis janvier 2018 à laquelle vont s’ajouter la liste de l’été comme ils ont coutume de le faire, une nouvelle occasion pour ce gouvernement au service du MEDEF pour poursuivre les mauvais coups.
Les hausse de prix, parlons en :  Après le Carburant +12%, PV de stationnement à Paris +130%, avec des centaines de suppressions d’emplois à la clé, assurances + 3 à 5%, mutuelle + 5%, carte grise+ 15%, timbre Poste +10%, tabac +10%, péage routier +1,3%, Gaz+ 6,5% après les 73 % en 5 ans, Electricité + 17%, forfait hospitalier + 15%, abonnement Vélib à Paris + 30%, contrôle technique Auto+ 23%, cantine scolaire + 1 à 3%, fuel domestique + 36%, frais bancaire + 13%, les fruits et légumes etc…. Alors que le SMIC n’augmente que de 1,2% et les retraites sont en baisse de 1,7 %...

Ces hausses concernent tout le monde, salariés, retraités, étudiants, paysans, chômeurs, précaires etc..  Qu’ils soient syndiqués à la CGT, à FO ou CFDT etc.… Qu’ils pensent à droite ou à gauche…
La politique de Macron au service du Medef et de ses multinationales ne fait pas de détails, le profit, rien que le profit, frapper, toujours frapper, tout cela pour permettre à quelques groupes multinationaux de dominer la France, l’Europe et le monde, accroitre leur mainmise sur le travail des salariés, sur le produit intérieur brut, sur les richesses d’autres pays. Pour cela ils s’attaquent aux acquis, sans aucun scrupule, veulent réduire à l’état de servage notre peuple et les autres. Parlent de réduire les dépenses publiques, quand eux-mêmes n’hésitent pas à dépenser 100 mille € pour faire 130 km !!! Parlent de réduire les dépenses quand ils gaspillent des centaines de milliards dans des interventions militaires pour servir les multinationales du pétrole et de l’armement. Font caqueter les médias, leurs propriétés à 95% sur les bienfaits de la collaboration de classe, sur la servilité de quelques dirigeants syndicaux, sur la réussite de la liquidation des services publics, etc… Ces médias qui font silence sur les luttes qui se mènent par centaines par semaine…

  • Avez-vous entendus parler de ces agents EDF qui ont bloqué dans plus de 60 départements les centres ENEDIS contre la privatisation ? Non.
  • Avez-vous entendu parler ces Postiers qui luttent dans des centaines de bureaux de Postes contre la fermeture de leur outil de travail ? Non.
  • Avez-vous entendus parler de ces centaines de luttes dans les hôpitaux, les EPHAD ? Non, les médias caquettent… Pour le compte des multinationales, les médias sont muselés par les multinationales.
  • Avez-vous entendus parler des dizaines de milliers de manifestants retraités du 14 Juin ? Non.

Comment les luttes pourraient-elles cesser, alors qu’un an après son arrivé au pouvoir, Macron le mal élu à 18% des inscrits, plafonne aujourd’hui à 63% de mécontents… Les luttes vont se poursuivre, sur les revendications, les besoins légitimes des salariés, de la population, ce sont ces luttent qui forgent l’union contre le capitalisme, ne les laissons pas dévoyer par quelques apprentis politiciens pressés de servir le pouvoir pour le compte des multinationales.
L’argent existe pour satisfaire les besoins du peuple, 2300 milliards de richesses créées par le travail doivent être maîtrisés par les travailleurs. Aujourd’hui les actionnaires des grands groupes s’octroient 66,5 % des résultats des entreprises au détriment des salaires et des investissements.
La politique actuelle aggrave la situation économique et sociale. Les moyens existent pour faire autrement, comment y parvenir ? La lutte politique est fondamentale pour chasser le capital et ses serviteurs, sinon rien ne changera.

Bimestriel N°131

imgnews

Abonner vous aux dernières publications

Conditions d'utilisation
Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche