frcaendeitptrues
Gantry 5

 

Les travailleurs de la Culture sur le devant de la scène

709-24/03/2021 Un an après la première décision gouvernementale de fermer les salles de spectacle, plus de 60 lieux culturels sont aujourd'hui occupés.


Théâtres, opéras, médiathèques, la liste grandit de jour en jour des salles occupées par les intermittents du spectacle, des auteurs, des étudiants, des travailleurs du secteur de l'événementiel. Aujourd'hui la lutte va au-delà des revendications pour la culture et l'exigence grandit pour le travail et la protection sociale pour toutes et tous.
Les travailleurs de la Culture réclament notamment l'annulation de la réforme de l'assurance chômage qui se ferait au dépend des intérimaires, saisonniers, guides conférenciers, extras de l'hôtellerie, de la restauration, des agents de sécurité.

Ils exigent la reconduction de « l'année blanche » pour les intermittents du spectacle, c'est à dire le prolongement des droits au chômage même quand le nombre d'heures de travail requis n'a pas pu être effectué.
Un pays qui ne se donne pas les moyens de subvenir aux besoins de ses artistes va tout droit vers un « désastre culturel ».

La richesse culturelle de la France est très grande, elle repose sur le travail de tous, artistes, comédiens, danseurs, musiciens, artistes de cirque ou de rue, techniciens du son, de la lumière, costumiers ou personnels administratifs.
Même la cérémonie des Césars a mis son point d'orgue contre R. Bachelot, maintenant Ministre de la Culture !
Plusieurs intervenants en recevant leur César ont fustigé les lieux de culture fermés car jugés « non-essentiels » L'actrice Corinne Masiero, décrié par les personnalités et médias « bien - pensants » est apparue en costume sanguinolent de Peau d'Âne et se mettant à nu, dans une figuration de la nudité de la Culture abandonnée par le gouvernement.
L'inscription sur son dos « Rend nous l'art, Jean » s'adressait au 1er ministre Jean Castex. La comédienne a conclu « maintenant, on est comme ça, tout nus » en défendant les intermittents fragilisés par des mois d'inactivité en raison de la fermeture des lieux culturels.

Dans cette période de pandémie sanitaire tous ces métiers sont menacés et il est primordial comme notre parti le dit haut et fort que seul « le tous ensemble » peut sauver notre droit à la Culture et que seule la lutte obligera le gouvernement à faire vivre le monde culturel dans notre pays.

Il est indispensable que la « convergence des luttes » de tous celles et ceux dans tous les secteurs économiques, industriels et culturels qui sont sacrifiés pour le seul profit du capital, grandisse de plus en plus pour stopper le capital et le gouvernement et imposer des revendications

Imprimer cet article

Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche