Gantry 5

 

Macron et son gouvernement dans le camp du propriétaire de l’usine Lubrizol : le milliardaire Warren Buffett

Le 26 septembre, un incendie s’est déclaré dans l’usine Lubrizol, classée Seveso, (risque d’accident majeur). Un nuage de produits chimiques se forme rapidement au-dessus de Rouen et de la région, la pluie va les déposer sur les habitants, les cultures et les bâtiments… Les salariés sont les premiers touchés par cette catastrophe. Les pompiers qui sont intervenus n’avaient pas, par manque de moyen, le matériel adapté pour ce genre d’intervention.

Depuis une semaine, les ministres défilent à Rouen et tous jurent que les habitants n’ont rien à craindre de l’incendie dont ils ne connaissentt ni les origines ni les réactions chimiques...
L’usine Lubrizol appartient à la holding Berkshire Hathaway du milliardaire américain Warren Buffett, qui disait cyniquement en 2005 à la chaîne de télé CNN parlant de la lutte des classes: « C’est ma classe, la classe des riches, qui mène cette guerre, et qui est en train de la gagner ». Il s’en fiche de la santé, de l’écologie, d’assurer la sécurité d’une usine, ça coûte cher. Seul compte les profits. Le même finance le « Climat Emergency Fund » qui verse largement à des organisations écologistes.
En 2018 la multinationale a réalisé un chiffre d’affaires de 6,2 milliards d’euros.
La CGT demande : « la prise en charge financière de la dépollution, des résultats d’analyses, par la multinationale Lubrizol et son actionnaire Warren Buffet, 3e milliardaire au monde, doivent assumer financièrement l’ensemble de coûts sociaux liés à l’incendie. L’indemnisation des salariés en chômage partiel ».
Il est inacceptable que, dans un site classé « Seveso, seuil haut », un tel incendie puisse se développer. Le préfet a beau affirmer que « le site était en règle administrativement », à l’évidence les obligations de sécurité n’ont pas été remplies. L’« accident » était prévisible... Il y a deux ans, les services de contrôle du Ministère avait demandé au préfet de mettre en demeure l’industriel de procéder à des mises en sécurité, notamment en raison de manquement … dans la protection incendie.
Des manquements constatés dans cette usine par le passé !
En 2013 une fuite importante de gaz Mercaptan avait incommodé des dizaines de milliers de personnes Cette acte gravissime avait abouti à une amende pour Lubrizol de... 4000 euros !
En 2015 c’est de l’huile minérale qui est déversée dans le réseau d’évacuation des eaux pluviales.
Macron et son gouvernement c’est la réduction constante des moyens en personnel des ministères, qui ont à charge entre autre, le contrôle des installations industrielles (ICPE). Comme Trump aux USA, Macron a mis en place l’autorisation par les préfets de déroger aux normes faites pour protéger les écosystèmes, la sécurité et la santé… le bisness d’abord !
Un système capitaliste qui pollue et tue car seul compte la logique du profit.
La riposte qui s’organise à Rouen montre la voie de la lutte. Oui, il est urgent de faire reculer ces menaces contre notre santé et l’environnement mais il faut aller plus loin en menant la lutte politique.
Le capitalisme avec sa recherche effréné des profits est incompatible avec un maintien environnemental vivable.
Il faut lutter jusqu’à le supprimer, C’est la perspective que propose notre parti : la lutte révolutionnaire pour abattre le capitalisme et pour construire une autre société qui aura pour but de satisfaire les besoins des humains. Cela s’appelle le socialisme.

Imprimer

Bimestriel N°131

imgnews

 

S'abonner à notre Hebdo

 

Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche