Gantry 5

 

Conforama : 1900 licenciements, 32 fermetures de magasins : « Le confort pour tous » Les syndicats appellent à la grève.

     Tel est le slogan de l’entreprise, le 1er Juillet le groupe Steinhoff des magasins de meuble Conforama a annoncé un plan social avec la suppression de 1900 postes, la fermeture de 32 magasins, la suppression des maison-dépôts, des licenciements au sein de 164 magasins, du siège de l’entreprise et dans le SAV. Les premières lettres de licenciement seront envoyées le 1er janvier 2020 et le plan sera finalisé au plus tard fin mars 2020 » annonce la Direction.

     Ce plan fait suite à un scandale de malversation au sommet de son équipe dirigeante conduisant à la démission de Markus Jooste alors PDG de Steinhoff. Suite à un audit, un « trou » de 6.5 milliards d’euros avait été découvert dans la comptabilité entre 2009 et 2017, entrainant 3.7 milliards de perte sur l’exercice 2017, la chute en bourse du groupe, le titre du groupe européen d’ameublement (12 000 magasins et 130 000 employés dans 30 pays ) avait perdu plus de 80 % de sa valeur en 2017, plus de 10 milliards d’euros de capitalisation boursière se sont évaporés. En France, en 2018, Conforama a revendu ses parts qu’il détenait dans Showroomprive.com, commerçant en ligne, pour 79 millions d’euros, la moitié de ce qu’il avait payé en mai 2017 pour l’acquérir!
     En mars 2016 Conforama voulait racheter Darty, le distributeur de produits électroniques et électroménagers pour 1,09 milliard d'euros. En avril dernier la direction de Conforama, annonçait aux syndicats qu’il n’y aurait ni fermetures de magasins, ni licenciement. Son patron a attendu le mois de juillet pour annoncer les licenciements afin de casser toute contestation. Les syndicats appellent à une grève illimitée. Ce mouvement contre les licenciements fait partie de la lutte contre les plans sociaux qui se multiplient dans le pays...
     Les multinationales capitalistes dirigent notre pays comme le monde entier. Pour un objectif : faire le profit maximum. Elles ont besoin d’exploiter le peuple et sont responsables de la situation dans lequel elle le plonge.
Pour que la situation bouge, pour stopper la casse, la régression sociale, il y a besoin d’une lutte de grande ampleur. Là ou se font les profits colossaux, là où les travailleurs sont directement confrontés au patronat, à l’exploitation: dans les entreprises. Il faut faire plus en faisant converger les luttes des travailleurs, des chômeurs, des retraités, de la jeunesse dont l’avenir est en cause.
    Notre Parti apporte tout son soutien à la lutte des travailleurs.
36, 45, 68, 95…Dans toute l’histoire de notre pays, le gouvernement n’a reculé, concédé des avancées sociales que sous la pression de luttes puissantes, convergentes, déterminées. A cette lutte il faut aussi la lutte politique pour abattre ce système capitaliste.

Bimestriel N°131

imgnews

 

S'abonner à notre Hebdo

 

Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche