Gantry 5

 

Salaires, pouvoir d’achat, pensions, besoins sociaux, il faut lutter sans attendre.

Tous les journaux économiques, la propagande capitaliste se réjouissent des résultats financiers des entreprises dans le monde, en Europe et en France.
Le capitalisme mondial s’est servi de la « crise » dite « financière » qui n’est autre que celle du capital, pour plonger toujours plus les peuples du monde dans une austérité permanente depuis 2008.
Cette austérité organisée a permis aux multinationales industrielles et financières de surexploiter le travail pour réaliser des profits considérables, aggravant la pauvreté, la précarité, cassant les acquis, les droits des travailleurs, leur liberté.

Cette réponse à la crise organisée du capital a produit ses effets : dès 2009, les profits des entreprises ont explosé et connaissent aujourd’hui une progression jamais atteinte.
Les multinationales règnent sur l’avenir du monde, s’accaparent les richesses partout en utilisant de plus en plus la violence des guerres et des conflits armés dans les pays qui ne veulent pas se soumettre, la casse des acquis sociaux dans les pays sous leur domination.
Depuis 2009, la distribution de dividendes a augmenté de 80 % dans le monde. Elle a atteint 500 milliards de dollars soit plus 13 % dans l’année. Dans la même période en Europe la distribution de dividendes a atteint 176,5 milliards d’euros soit plus 18,7 %. En France 51 milliards soit plus 23,5 %, la France détient le record en Europe de la distribution de dividendes.
Les groupes du CAC 40 ont redistribué deux tiers de leurs bénéfices à leurs actionnaires depuis la crise au détriment des investissements et de l’emploi, des salaires. Tous ces milliards d’euros sont le résultat du travail salarié, de son exploitation forcenée.

Le conseil des ministres de mercredi 22 août va décider d’aggraver encore l’austérité (nous y reviendrons) pour encore plus de profits, sous le prétexte qu’il n’y a pas d’argent dans les caisses de l’État ! !
Il n’y a jamais eu autant de richesses créées par le travail en France : 2400 milliards d’euros actuellement. Il est là l’argent ! Mais il est accaparé par les multinationales qui affichent leur satisfaction en distribuant à leurs actionnaires les milliards d’euros volés aux travailleurs.

De plus, le pouvoir d’achat ne cesse de baisser, les salaires sont bloqués, les pensions, les allocations également. La vie est toujours plus chère, quelques exemples :

  • • énergie plus 14 % (dont gasoil + 36 %–gaz + 7 %–électricité + 17 %)
  • • forfait hospitalier + 15 %
  • • CSG + 21,7 %
  • • frais bancaires + 13 %
  • • assurance + 3 à 5 %
  • • timbres-poste + 10 %… à cela il faut ajouter les transports, l’alimentation, les loyers etc.…

Un retraité qui touche 1400 € de pension mensuelle perd + de 350 € par mois.

Le temps est à l’action, à la lutte permanente pour que les milliards d’euros réalisés servent à satisfaire les besoins sociaux, à développer une industrie moderne, des services publics de qualité, un enseignement public gratuit et ouvert à tous, le développement de l’enseignement supérieur et de la recherche débarrassée de toute sélection et de tous projets privés.

Il n’y a qu’un seul moyen de s’opposer aux entreprises qui affichent leurs chiffres extravagants et au pouvoir politique qui veut poursuivre ses attaques contre le peuple pour leur donner satisfaction.

La lutte est d’actualité, il est urgent de l’engager pour stopper les exigences du capital, lui arracher la maîtrise des moyens de production et d’échange et rendre les richesses créées volées aux travailleurs pour satisfaire les revendications, développer l’économie indispensable aux besoins du peuple.

Bimestriel N°131

imgnews

 

S'abonner à notre Hebdo

 

Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche