frcaendeitptrues
Gantry 5

 

La 5G Grandeur et misère de la technologie, au service de qui ?

Après le 1G, la 2G, le 3G, la 4G, la G est la cinquième génération des standards de téléphonie mobile. Elle permet de transporter un bien plus grand nombre d’informations en un temps plus court. Ces améliorations concernent les particuliers, les entreprises dans les domaines civiles et militaires.

La technologie n’est pas neutre, selon qu’elle est la propriété d’Etat et des peuples, ou de multinationales. Les industries de l’électronique, de l’informatique et des télécommunications qui s’approprient le savoir-faire, le développement industriel, contrôlent par voie de conséquence les moyens de communications tout système confondu, elles contrôlent les données et leurs extensions, leurs usages publics ou privé.
Pour les entreprises de tous les pays, comme pour les Etats, la 5G est une technologie stratégique, c’est un enjeu de la guerre économique que se livrent les puissances impérialistes.
Les GAFAM1 font suite à l’Internet, l’HTTP2 le WWW3 , ils sont la propriété exclusive des USA, qui les commercialisent et rançonnent tous les pays ! La 5 G ne va faire qu’accroitre la domination des multinationales dans tous les domaines public ou privé, avec le concours des états, c’est le cas en France de l’ANSSI4 . Il va multiplier par cent les capacités de productions, les contrôles, la surveillance des états et de leurs citoyens.
« Le champ des bénéfices pour le capitalisme est tout simplement sans limite, avec l’usage de l'intelligence artificielle et l'Internet des objets, de la gestion des réseaux d'énergie, de la réduction possible des gaspillages. Il s’agit aussi de contrôler les fraudes, de surveiller les échanges bancaires, les fraudes et les activités criminelles, de contrôler les activités d'assurances, d'optimiser les routes des camions, des bateaux, des avions, pour qu'ils consomment le moins possible d'énergie, et de réduire les risques de pannes et d'accidents des machines, des voitures, des avions. » explique J.Attali.
Les multinationales de la téléphonie, de l’équipement informatique et de l’internet dont les chiffres d’affaires sont parfois supérieurs au budget de certains états, c’est le cas de ATet T, Verizon, aux USA, Nippon Télégraph and Telephone au Japon, et China Mobile Communications en Chine dont le chiffre d’affaires est supérieur à 100 milliards de dollars, suivent une quinzaine de multinationales dont le chiffre d’affaires est supérieur à 20 milliards de dollars, etc…
C’est le cas également dans les télécommunications, l’Etat donnant l’exemple avec les enchères pour l'attribution des fréquences 5G cédées pour quinze ans. Les opérateurs français (Orange, Bouygues, Free, SFR) déboursent finalement 2,8 milliards d'euros, ça leur revient à 186 millions par an, une poignée de cerises pour disposer de l’usage d’une concession.
Dans tous les pays d’Europe ce sont les mêmes marchandages qui sont organisés pour le plus grand profit des multinationales des télécommunications.
La consommation énergétique de la 5 G est souvent vu comme consommatrice d’Energie inutile par les foyers, alors que les concepteurs, les entreprises propriétaires du système vont l’utiliser, la commercialiser pour mettre sur le marché tous les produits allant des jeux, à la musique, aux productions vidéo et cinématographiques, à la gestion des centre de données informatiques (Data en anglais).
En France les 2 000 entreprises de l’industrie électronique et de communications génèrent un chiffre d’affaires de 107 milliards d’euros en 2019.. Dans le monde, un ensemble de multinationales sont à l’origine « des systèmes de centres de données : 205, Logiciels d’entreprise : 456, Matériels (ordinateurs, autres) : 682, Services informatiques : 1030, Services de communication : 1364 , Semi-conducteurs : 481, Total : 4218 entreprises ont un chiffre d’affaires supérieurs à 4 100 milliards de dollars en 2020. »
En France nous ne savons plus fabriquer de téléphone fixe ou mobile, idem pour les équipements de transmissions (centraux téléphoniques, etc..). Orange a abandonné son site de la Turbie un site d’expérimentation des ondes, de R&D jugé non rentable. Pourtant La croissance des usages numériques augmente de 30% chaque année. Plus de 5 milliards de mobiles fonctionnent dans le monde.
Un autre aspect rarement abordé l’impact énergétique d’un smartphone, 90% a déjà eu lieu avant l’achat : par l’extraction des métaux rares (une quarantaine par terminal), eau, matières plastiques, etc…
En France, un vrai problème de la 5G est la couverture sur tout le territoire national qui est bien loin d’être acquis. Lorsque les usages de la 2G, 3G ; 4G et 5G sont abordés, il n’est jamais question de la fracture numérique et des populations sous-équipées ou celles dans la pauvreté, des personnes âgées exclues de l’usage du numérique et d’Internet, voire de la téléphonie etc.. Des zones blanches (zone sans accès à Internet ou à faible débit) y compris à proximité des grands centres industriels et urbains, tout cela étant laissé aux Régions, aux associations caritatives appelées à faire des efforts afin de régler les problèmes dont l’état se décharge !
C’est ainsi que la régionalisation, la décentralisation, deviennent des instruments stratégiques pour le capital, dans le sens où elles deviennent des outils prenant en charge, dans son investissement, dans son exploitation sur un territoire donné, le réseau pourtant nécessaire à la cohésion sociale. Alors que le secteur privé sur ces lieux se refuse à construire et à assurer la pérennité des services.
L’agitation écologique sert à détourner la réflexion des véritables enjeux. Rappelons que les gouvernements successifs depuis 30 ans ont cassé le service public des télécoms, privatisé, livré l’accès au progrès aux profits capitalistes.
Notre Parti porte une autre conception, celle qui doit conduire à porter la question de la reconquête par la nation du réseau de télécommunication, de communication avec le numérique et l’Internet. Nous avons besoin, d’un réseau national à intégration de service sous monopole public, avec une maîtrise de la filière dans sa globalité, de la fabrication de la fibre optique à son exploitation. De l’étendre à l’ensemble du secteur, de la fabrication à l’exploitation de logiciel, micro-électronique, etc… Par l’appropriation et la réappropriation des moyens de productions. C’est une question de conception de société, de volonté, de choix, et d’orientation politique.
La confrontation au sein du système capitaliste en France, en Europe, dans le Monde consiste à faire des profits considérables en utilisant des moyens renforcés de contrôle des peuples et non pas à répondre à leur besoin essentiel de communications, voire à les détourner vers des impasses.
Changer, ne se fera pas sans lutte, économique et politique à laquelle Parti Révolutionnaire Communiste vous appelle.

Imprimer cet article

1 GAFAM: Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft.
2 HTTP : Hypertext Transfer Protocol « protocole de transfert hypertexte »
3 WWW : World Wide Web
4 ANSSI : Agence nationale de la sécurité des systèmes d’informations, qui dépend du ministère de la Défense

Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche