frcaendeitptrues
Gantry 5

 

L’espace, lieu d'affrontements militaires entre les puissances impérialistes.

Le 4 octobre 1957 le monde entier entendait venant de l’espace des bipbip provenant du premier satellite artificiel de la terre lancé par l’Union Soviétique. Puis ce fut Y. Gagarine, le premier homme à voler dans l’espace en 1961, Y. Gagarine tandis qu’en 1969 les astronautes de la mission Apollo marchaient sur la lune.

Les Etats qui réalisaient ces lancements faisaient la démonstration leur maitrise dans les domaines scientifique et technologique les plus avancés.
Aujourd’hui le lancement d’une fusée, la mise en place de satellites sont devenus des choses banales de la vie. Alors que trois sondes, une américaine, une chinoise, une des Emirats Arabe Unis se dirigent vers Mars pour en percer les mystères et ainsi apporter, si les missions réussissent, des réponses sur la formation du système solaire et de notre Terre, les médias n’ont consacré que quelques lignes à l’événement.
L’espace reproduit la concurrence qui fait rage entre les pays capitalistes pour la domination mondiale.
   1) Dans sa militarisation. Si dès le début de la conquête spatiale les militaires virent tous les avantages qu’ils pouvaient en tirer pour la surveillance de leurs ennemis (et même des amis à l’occasion) celle-ci vient de prendre une ampleur sans précédent. Les USA ont décidé il y a quelques mois de créer une « armée de l’espace ». La France a emboité le pas en annonçant à l’occasion du 14 juillet la transformation de l’armée de l’Air en armée de l’Air ET de l’Espace. Avec dans un premier temps un contingent de 500 hommes.
De son côté, la Chine, en détruisant en vol un de ses propres satellite a fait la démonstration que ceux-ci ne sont pas invulnérables et que leurs destructions sont dans les possibilités. La France vient de protester contre le positionnement un peu trop proche d’un satellite russe auprès d’un de ses satellites militaires.
Enfin les armées travaillent toutes sur les possibilités qu’offrent les télécommunications venant de l’espace pour le positionnement et l’action des troupes au sol.
   2) Pour le contrôle de l’espace, la compétition que les puissances capitalistes se livrent pour le contrôle des matières premières, des voies de communication, des marchés, se poursuit. Elle prend simplement une autre forme compte tenu des technologies différentes.
C’est dans le domaine des télécommunications et du positionnement des véhicules où des objets que la concurrence fait rage. Les plus grandes puissances ont mis en place leur propre système. Les GPS pour les USA, Glomas pour la Russie, Bei Dou pour la Chine. L’Europe, empêtrée dans des questions financières et industrielles peine à mettre en place son propre système Galileo.
La mise en place de tels systèmes nécessite la création de « constellations de satellites » dont la construction et la mise en orbite est une mine d’or pour le capitalisme. D’autant que leur durée de vie relativement courte oblige leur renouvellement.
C’est avant tout le contrôle des télécommunications, de leur place grandissante dans la production industrielle, dans la vie des citoyens qui est l’enjeu principal de cette compétition. Celui qui prendra un avantage décisif sur ses concurrents, sera celui qui ramassera le plus gros paquet de profits. Le meilleur exemple est la lutte acharnée entre J. Bezos (Amazone) et E.Munsk (Space X) qui a eu deux veulent mettre 50.000 satellites de télécommunication en orbite autour de la terre (pour mémoire depuis 1957, 8500 satellites ont été lancés).
Comme on le voit cette utilisation de l’espace par le capitalisme peut être lourde pour l’avenir et la vie de chaque être humain de la planète terre.
L’espace peut et doit être un espace de paix, de progrès scientifique, de coopération internationale pour plus de bien-être de tous.
La lutte contre le capitalisme, pour une autre société qui mette pleinement les progrès scientifiques au service du progrès humain est plus que jamais d’actualité.

Imprimer cet article

Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche