frcaendeitptrues
Gantry 5

 

Après le premier tour

773-13/06/2022 48 millions d'électeurs étaient appelés aux urnes. Le fait marquant de ce 1er tour des élections législatives est à nouveau l’abstention, plus de 52% et 1% de blancs et nuls.

Cette abstention massive confirme que ces travailleurs, ces jeunes, savent que ces élections ne peuvent apporter aucun changement de leur situation.
Un sondage montre que "les candidats ne parlent pas assez des sujets qui les préoccupent"…"23% d'entre eux estiment qu'ils "ne connaissent pas les candidats qui se présentent dans leur circonscription". 17% des personnes interrogées estiment que "cette élection n'aura aucun impact sur leur vie ou sur la situation du pays."
Presque un électeur actif sur deux (47%) de ce premier tour a souhaité "manifester son opposition à Emmanuel Macron et son gouvernement."
La Nupes et LREM se tiennent dans un mouchoir de poche, avec un peu plus de 25% des suffrages pour chacune des forces politiques. Le Rassemblement National est 3e avec un peu moins de 19%. Les Républicains dépassent tout juste les 10%. Les résultats de ces partis au service du capital sont obtenus par un mode d'élection complètement antidémocratique, le vote des gens n'est pas pris en compte puisqu'il n'y a pas la proportionnelle, c'est un vote " majoritaire".
Le Parti Révolutionnaire Communistes est le seul parti qui a appelé à la lutte contre les multinationales capitalistes qui règnent sur la France, à la lutte pour leur prendre le pouvoir. Ensemble, les Républicains, le RN, sont tous au service du capital. Les autres, la NUPES promettent de changer mais refusent de s’attaquer au capital. Tous les partis et leurs candidats s'inscrivent dans la logique du capitalisme.
On connait la feuille de route de Macron, elle confirme bien qu'il est en service commandé aux ordres du capital. Le Medef (Mouvement des Entreprises de France) et les organisations patronales ont fixé la feuille de route du prochain quinquennat : un ensemble de mesures pour liquider les conquêtes sociales, privatiser les services publics, faire baisser le prix de la force de travail et augmenter les profits capitalistes.
Macron a annoncé les mesures qu’il allait prendre pour le prochain quinquennat : nouvelles attaques contre les salaires, les retraites, contre la Sécurité Sociale, l’assurance chômage, la santé, le RSA, l’éducation, le secteur public, les libertés… Il veut renforcer l’Europe capitaliste, mettre en place une « défense Européenne intégrée », pour aller faire la guerre partout, pour les intérêts des impérialistes.
Les propositions de saupoudrage sur le pouvoir d’achat ne changeront rien aux difficultés du quotidien de la population tout comme l’instauration d’un Conseil National de la Refondation porteur de régressions. Macron explique que ce sera « l’instance dans laquelle nous ferons vivre nos réformes », il précise « la réforme des retraites entrera en vigueur dès 2023 ». Ces bavardages n’apporteront pas les vraies solutions sur les salaires et les pensions, sur l'emploi, la santé etc... Le Conseil National de la Refondation entre « partenaire sociaux » n’est pas fait pour satisfaire les exigences des salariés. L'intérêt des salariés n'est pas dans la gestion du capital, il est dans la lutte contre ceux qui veulent les exploiter encore plus.
Notre parti progresse dans ces élections partout où nous avons eu des candidats.
Merci aux électeurs et électrices qui ont voté pour les candidats du Parti révolutionnaire Communistes. Ils l’ont fait parce qu’ils savent qu’il va falloir lutter de plus en plus fort pour faire reculer Macron et le capital, qu’il n’y a qu’avec notre parti qu’on peut développer une lutte conséquente contre lui. La seule force qui empêchera l’aggravation de la politique actuelle c’est celle des travailleurs et du peuple... Les résultats obtenus confirment que le Parti révolutionnaire Communistes est le parti de celles et ceux qui veulent que ça change. Nous les remercions de leur confiance. C’est encourageant pour notre combat Nous leur disons qu’ils peuvent compter sur nous, nous serons toujours là.
Contre la politique de Macron et du capital, faites un vote de lutte. Le Parti Révolutionnaire Communistes ne soutiendra aucun candidat au second tour le 19 juin, utilisez le bulletin de vote que vous trouverez sur notre site.
Au lendemain de ces élections plus que jamais, la lutte économique et sociale, la lutte politique contre le capital est décisive.
Venez nous rejoindre. Tous ensemble nous constituerons la seule force qui vaincra le capital et tous ceux qui sont à son service.

Imprimer cette déclaration

 

Notre brochure
brochure
 
Bulletin d'adhésion
bulletin d'adhésion
 
Affiche
affiche