frcaendeitptrues
Gantry 5

 

RÉSOLUTION sur la guerre impérialiste sur le territoire de l'Ukraine

N° 795 15/11/2022 Nous, les participants à la 22e Rencontre internationale des partis communistes et ouvriers à La Havane du 27 au 29 octobre 2022, réaffirmons notre ferme engagement dans la lutte du prolétariat à l'échelle mondiale,

ainsi que notre soutien aux nombreuses années de lutte héroïque la lutte antifasciste des prolétaires du Donbass et la résistance des ouvriers d'Ukraine et de Russie à la politique militariste de l'impérialisme :

1. Nous condamnons toutes les actions criminelles des représentants du capital mondial : les États-Unis, les alliances et blocs impérialistes, la Fédération de Russie et les cercles dirigeants de l'Ukraine elle-même, qui ont utilisé les derniers moyens pour résoudre leurs contradictions à l'ère de l'impérialisme - guerre - sur le territoire de l'Ukraine. Pour le moment, ces contradictions ont atteint une telle profondeur qu'il semble impossible de prédire combien de temps durera cette guerre.

2. Nous soutenons les sentiments et les actions antimilitaristes en Ukraine et dans la Fédération de Russie en tant que lutte de la classe exploitée contre la classe exploiteuse. Non seulement la logique de l'analyse marxiste, mais aussi les huit mois de guerre en cours montrent la fausseté des objectifs déclarés par le gouvernement russe, car leur mise en œuvre conduit évidemment à des résultats directement opposés : catastrophe humanitaire, milliers de morts civils, militarisation de l'Ukraine aux côtés de la destruction de ses entreprises industrielles et de ses villes, l'augmentation du sentiment anti-russe et du nombre de militants fascistes. Ainsi, comme auparavant dans l'histoire, les élites dirigeantes des deux pays manipulent les slogans d'une "guerre juste" pour leurs intérêts politiques, leur gain économique et la mobilisation des peuples trompés pour atteindre des objectifs qui leur sont étrangers.

3. Nous démentons fermement toute implication de la politique du gouvernement russe dans le mouvement antifasciste ou, plus encore, dans le sentiment "pro-soviétique". La Fédération de Russie, étant un État bourgeois, n'est que nominalement, dans le cadre du droit bourgeois, l'héritière de l'URSS, alors qu'elle n'a rien de commun avec l'URSS ni dans sa base ni dans sa superstructure. Au cours des 30 années d'« indépendance » de la Fédération de Russie, un capital financier et monopolistique s'est créé ; les secteurs de l'industrie, de l'éducation et de la santé ont été systématiquement détruits ; le chômage a augmenté et l'écart entre les riches et les pauvres s'est creusé, les droits du travail et les libertés démocratiques ont été éliminés.

Les mandataires des cercles dirigeants bourgeois de la Fédération de Russie ont pris le pouvoir dans les républiques populaires de Lougansk et de Donetsk, les commandants du champ rouge - les candidats du peuple - ont été éliminés et les activités politiques des organisations communistes ont été interdites. Tous les objectifs énoncés par Poutine et les autorités officielles de la Fédération de Russie concernant "l'opération militaire spéciale" ont échoué. Cette "opération spéciale" est non seulement mensongère mais aussi criminelle ce que confirme la catastrophe humanitaire qui touche la population civile ukrainienne.

4. Nous condamnons fermement la militarisation de l'Ukraine, la promotion d'une idéologie nationaliste extrêmement réactionnaire, l'incitation à la haine interethnique, la création de groupes militants nationalistes. L'évacuation des civils de la zone de guerre est essentiellement effectuée par les populations elles-mêmes. Les droits du travail et la liberté d'expression ont été considérablement restreints; la persécution et la répression des opposants politiques n'ont pas cessé.

5. Nous sommes certains que seule la classe ouvrière ukrainienne unie au prolétariat russe et soutenue par le monde du travail est capable d'arrêter le massacre impérialiste. La bourgeoisie ukrainienne, russe et mondiale s'est mobilisée et a armé les travailleurs.

Il faut que ces armements soient dirigés contre les gouvernements de guerre, pour convertir la guerre impérialiste entre les peuples en une guerre civile entre les classes. C'est seulement cela qui permettra à la classe ouvrière de mettre fin à l'impérialisme en tant que source de guerres et de former des organes de force de travail, ainsi que de transformer les États combattants dans l'intérêt des travailleurs.

Il est honteux et criminel pour les communistes du monde entier de traîner derrière les gouvernements des pays bourgeois et de travailler pour les intérêts de leur bourgeoisie nationale, de soutenir l'un ou l'autre bloc de pays bourgeois. Notre tâche immuable est d'aider les travailleurs du monde entier à réaliser que les guerres impérialistes ne conduisent pas à l'émancipation du travail, au contraire, elles l'asservissent encore plus ; que dans le conflit impérialiste, la classe ouvrière n'a pas d'alliés parmi les cercles dirigeants, seulement des ennemis ; que leurs amis ne sont que les prolétaires, quelle que soit leur nationalité.

Le devoir des communistes est de provoquer la fin du capitalisme en tant que tel, tant au niveau national qu'international : mettre fin au capitalisme, c'est mettre fin aux guerres.

Pour cette noble cause, communistes du monde entier, unissez-vous à vos prolétaires !

Partis signant la déclaration conjointe

  1. PADS, Algérie
  2. Parti du travail d'Autriche
  3. Parti communiste de Belgique
  4. Parti communiste au Danemark
  5. Parti communiste du Danemark
  6. Parti communiste de Grèce
  7. Parti des travailleurs hongrois
  8. Parti des travailleurs d'Irlande
  9. Mouvement socialiste du Kazakhstan
  10. Parti communiste de Malte
  11. Parti communiste du Mexique
  12. Nouveau parti communiste des Pays-Bas
  13. Parti communiste du Pakistan
  14. Parti communiste palestinien
  15. Parti communiste paraguayen
  16. Parti communiste philippin [PKP 1930]
  17. Parti communiste sud-africain
  18. Parti communiste des travailleurs d'Espagne
  19. Parti communiste du Swaziland
  20. Parti communiste de Suède
  21. Parti communiste de Turquie
  22. Union des communistes d'Ukraine
  23. Front communiste (Italie)
  24. Parti Révolutionnaire Communistes (France)