frcaendeitptrues
Gantry 5

 

Vaccins pour tous: Les marchands d'indulgence!

736-28/09/2021 Au beau milieu d'un concert de charité pour "défendre la planète", Macron intervient en direct et annonce que la France va donner 120 millions de doses de vaccins contre la Covid 19

à des pays pauvres au lieu des 60 millions initialement prévues. Il fut une époque, où l'on pouvait racheter ses pêchés par des indulgences sonnantes et trébuchantes et se faire une place au paradis. Aujourd'hui, ce rachat prend le visage de la charité publique Ce qui est formidable avec la charité c'est que, comme la confiture, moins on en a plus on l'étale! La charité c'est le moyen de camoufler les responsabilités du capitalisme dans le sort tragique et misérable de milliards d'êtres humains et tout particulièrement dans les pays les plus pauvres.
Alors, nous avons décidé de dénoncer votre supercherie. Qu'on en juge: Selon l'Organisation Mondiale de la Santé, le mécanisme Covax, d'attribution de doses de vaccins aux pays pauvres ayant revu à la baisse ses prévisions d'expédition de vaccins vers ces pays, l'Afrique va manquer de presque 500 millions de doses par rapport à l'objectif mondial de 40% de vaccinés à la fin de l'année. Rappelons que pour le moment seul 3% de la population africaine est vaccinée, sur fond d'un système de santé délabré! Pourtant la vaccination qui est le seul moyen de contenir la pandémie et l'apparition de nouveaux variants, doit être un droit pour tous. C'est ce que nous exigeons en France et pour le monde entier. Dans cette situation, les puissances impérialistes entendent d'abord protéger les intérêts de leurs firmes pharmaceutiques et si elles jouent sur le registre de la charité, c'est pour mieux masquer la cruelle réalité. Ensemble, nous devons mener la lutte pour l'accès au vaccin pour tous en exigeant: la levée des brevets, une affaire qui traîne alors qu'elle fait l'objet d'une demande pressante auprès de l'Organisation Mondiale du Commerce de pays africains et d'Amérique latine, l'augmentation de la production par des transferts de technologie vers les pays qui peuvent assurer la production et l'aide médicale à la vaccination.

Imprimer cet article