frcaendeitptrues
Gantry 5

 

International: Cuba, Allemagne

723-29/06/2021 Cuba: l'ONU condamne quasi unanimement l'embargo US. 22 juin 1941: début de l'agression de l'Allemagne nazie contre l'URSS

Cuba: l'ONU condamne quasi unanimement l'embargo US

Le mercredi 23 juin, l'assemblée générale de l'ONU a condamné l'embargo US sur Cuba et cela pour la 29e fois! Sur les 193 membres de l'ONU 184 ont voté la condamnation de l'embargo, 3 se sont abstenus (Brésil, Colombie et Ukraine) et 2 ont voté contre, les USA et Israël. Cet embargo qui date de 59 ans résulte d'une décision américaine et seul le congrés peut y mettre fin. Les USA s'autorisent ainsi à passer outre le vote de l'ONU. Cet embargo est une véritable agression contre Cuba et son peuple. Il a coûté plusieurs dizaines de milliards de dollars à l'économie cubaine et pèse lourdement sur le développement économique de l'île. Si l'on mesure qu'il s'agit de la 29e condamnation, on voit le peu de cas que font les USA de l'ONU quand ses décisions vont à l'encontre de leur politique. Cuba est toujours une épine plantée dans le pieds des USA et de leur volonté hégémonique sur le continent sud-américain et ils sont prêts à tout pour se débarrasser de la révolution cubaine. Pourtant, les temps changent et les peuples d'Amérique du sud continuent de lutter pour leur souveraineté et pour se débarasser de la domination impérialiste. Cuba est donc toujours un repère et un soutien pour les révolutionnaires de ces pays. C'est la raison de l'acharnement de l'impérialisme US contre Cuba. Pour notre part, nous sommes solidaires de Cuba et de son peuple comme des luttes de libération nationale en Amérique. Exigeons tous ensemble la fin de l'embargo, au delà du vote les pays qui le condamnent doivent agir vigoureusement pour qu'enfin il soit levé!

22 juin 1941: début de l'agression de l'Allemagne nazie contre l'URSS

Il y a quatre vingt ans, l'Allemagne nazie déclenchait l'opération Barberousse visant, dans une opération éclair, à détruire l'URSS, à s'emparer de ses richesses, à réduire en esclavage les populations et faire des territoire conquis des colonies de peuplement germanique. Ces objectifs étaient connus et annoncés par la propagande nazie et en constitué les objectifs de guerre. L'adversaire principal de l'Allemagne nazie c'était bien l'URSS. Ce qui a conduit à la possibilité pour Hitler d'attaquer l'URSS, c'est le refus de la France et de l'Angleterre de conclure une alliance capable de riposter aux prétentions militaires et aux annexions territoriales de l'Allemagne. Ce sont l'abandon de la Tchecoslovaquie et les honteux accords de Munich. Accords qui soulignèrent la complicité de la France et de l'Angleterre avec l'Allemagne en désignant de fait comme ennemi principal l'URSS.
Cependant, la guerre éclair ne s'est pas passée comme prévue, malgrè des succès importants de l'armée nazie, la resistance de l'armée rouge soviétique a enrayé le développement d'une guerre prévue pour ne durer que quelques semaines, de 9 à 17 selon l'état major allemand, en portant des coups décisifs à l'adversaire. La résistance héroïque des troupes soviétiques, la détermination sans faille de la direction et de l'état soviétique ont créé les conditions d'un échec de l'opération Barberousse. Dans cette résistance, il faut citer les trois citadelles qui ont résisté aux agresseurs nazis à l’été 1941 et retardé leur avance. Ce sont les forteresses de Brest (en Biélorussie) et les bases navales de la péninsule de Hanko (en Finlande) et de Liepaja (en Lettonie). Cette résistance a brisé la guerre éclair voulue par Hitler et son état-major en retardant les plans d'invasion et en permettant l'organisation en profondeur de la résistance à l'avancée des troupes allemandes. La bataille de Moscou qui commença début octobre 1941 et se termina le 5 décembre par une vigoureuse contre-offensive soviétique repoussa l'agression loin de Moscou. Elle fut un premier tournant de la guerre. Dès la fin de 1941, les experts les plus lucides étaient persuadés de l'échec de la tentative nazie d'abattre l'URSS. L'incapacité à s'emparer de Léningrad, la victoire des troupes soviétiques à Stalingrad et dans le Caucase ouvrirent un long chemin vers la prise du Reischtag à Berlin le 2 mai 1945 par l'armée rouge et enfin conduisirent à la capitulation de l'Allemagne nazie.
URSS a subi le choc le plus important de cette guerre. Son rôle à été décisif dans la victoire finale des alliés. Lors de la Seconde Guerre mondiale, l’URSS a perdu 26,2 millions de citoyens, dont plus de 10 millions de soldats et 11 millions de civils; 5 autres millions sont considérés comme des pertes civiles indirectes (dues à la famine, aux bombardements et aux maladies). Près d’un million de personnes sont mortes de la famine lors du siège de Léningrad entre le 8 septembre 1941 et le 18 janvier 1944. Selon une étude de 1971, Près de 1.710 villes et plus de 70.000 villages, 32.000 entreprises industrielles, 100.000 fermes, 4.700.000 maisons ont été détruits.
Dans ce temps où le révisionnisme historique tend à nier le rôle majeur de l'URSS dans la défaite du nazisme et dans la lbération des pays européens, il est bon de rappeler le sacrifice de millions de combattants et civils soviétiques et la détermination de la direction soviétique dans la lutte pour la liberté des peuples!