L’OTAN : une alliance militaire pour la guerre

706-02/03/2021 Les ministres de la Défense des pays de l’OTAN se sont réunis le 17 février 2021 avec à l’ordre du jour l’augmentation de la dépense militaire.

Le responsable du Pentagone, Lloyd Austin, lors de sa conférence de presse a tracé les grandes lignes de la politique extérieure des USA et le retour « à l’ordre international mis sur pied par les Etats Unis après la seconde guerre mondiale ». Pour cela il faut “cimenter la centralité du lien transatlantique”, c’est-à-dire le lien de l’Europe avec les États-Unis dans l’alliance “renforcer le rôle politique de l’OTAN” en clair c’est sous commandement des USA et c’est aussi à Washington que ça se décide.

Cette alliance militaire euro-américaine dominée par les USA, fondée après la deuxième guerre mondiale contre l’Union Soviétique, est aujourd’hui un moyen de domination de l’impérialisme sur les peuples et les nations. Elle intervient dans le monde pour les intérêts impérialistes : Yougoslavie, Afghanistan, Irak, Libye…ou la guerre au Moyen Orient pour la domination économique, politique, militaire sur les régions stratégiques.
Pour imposer sa domination impérialiste l’OTAN fait couler beaucoup de sang,
Les USA et OTAN en demandent beaucoup plus.
Le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg a souligné que ce sera la septième année consécutive d’augmentation de la dépense militaire de la part des Alliés européens, qui l’ont accrue de 190 milliards de dollars par rapport à 2014. Pendant ce temps, avant même que la pandémie de Covid-19 ne vienne aggraver la situation, 690 millions de personnes, soit 8,9 % de la population mondiale, étaient sous-alimentées.
« Nous attendons de tous les alliés qu’ils respectent l’engagement » de porter leurs dépenses militaires à 2% du PIB, a fait savoir le responsable du Pentagone.
Les forces de l’OTAN vont se doter de “capacités militaires nucléaires adéquates”, adaptées à la situation créée par la fin du Traité sur les forces nucléaires intermédiaires (déchiré par les USA). Les USA veulent accélérer les délais pour déployer en Europe non seulement les nouvelles bombes nucléaires B61-12, mais aussi de nouveaux missiles nucléaires à moyenne portée. Les ennemis sont désignés : la Russie, est “la principale menace que l’OTAN a devant elle dans cette décennie”. Mais aussi La Chine : “défis contre la sécurité posés par la Chine”, dont les activités économiques et les technologies peuvent avoir “un impact sur la défense collective et la préparation militaire dans l’aire de responsabilité du Commandant Suprême Allié en Europe”.
Il y a urgence à mettre un terme à tous ces conflits, aux horreurs de l’impérialisme et au système capitaliste, car c’est bien l’existence même et la logique du développement capitaliste qui engendrent cette situation, qui sème le chaos.
Que signifient pour l'Italie, l'Allemagne et la France, les trois puissances majeures de l'UE l'augmentation des dépenses militaires dans le cadre de l'OTAN?
Italie
2% de leur PIB, cela signifie pour l’Italie de passer de 26 à 36 milliards d’euros annuels.
Les 17-18 février, au moment où Sénat et Chambre votaient la confiance au Gouvernement Draghi, le re-confirmé ministre de la Défense Lorenzo Guerini (PD) participait déjà au Conseil Nord Atlantique, il a confirmé l’engagement de l’Italie à augmenter la dépense militaire de 26 à 36 milliards d’euros annuels, en ajoutant aux allocations de la Défense celles destinées à des fins militaires par le Ministère du développement économique: 30 milliards plus 25 qui seront pris sur les Fonds de Relance. L’Italie s’est engagée à destiner au moins 20% de la dépense militaire à l’achat de nouveaux armements. Le ministre Guerini a signé dès le 19 février un nouvel accord de 13 pays de l'OTAN pour l’achat conjoint de “missiles, fusées et bombes qui ont en effet décisif dans la bataille aérienne”. De cette façon l’Italie, comme souligne le Premier ministre Mario Draghi, renforcera son rôle accroissant dans : “notre projection vers les aires d’intérêt naturel prioritaire, comme la Méditerranée élargie, avec une attention particulière pour la Libye et la Méditerranée orientale, et l’Afrique”.
La “Méditerranée élargie” dans la géographie de l’OTAN s’étend de l’Atlantique à la Mer Noire et au sud jusqu’au Golfe Persique et à l’Océan Indien en opérant depuis la base de Sigonella (Sicile)
L’appétit des impérialismes s'aiguise et ils se préparent une nouvelle fois à commettre de terribles crimes pour imposer leurs intérêts économiques et géostratégiques partout dans le monde.
Allemagne
Berlin a soumis un budget annuel record de 53,03 milliards d’euros à l’OTAN, soit une augmentation de 3,2 % par rapport à l’année précédente (51,4 milliards), Cependant, ce chiffre représente 1,57 % du PIB du pays et donc bien en dessous de l’objectif de 2 % fixé par l’OTAN, Néanmoins, Joe Biden va faire pression sur les alliés de l’OTAN dont les dépenses de défense sont inférieures à l’objectif de 2 %. L’ancien secrétaire général de l’OTAN, Anders Fogh Rasmussen, a averti le mois dernier : « Les Européens ne doivent pas s’attendre à s’en tirer parce que Joe Biden a pris la présidence ».
France
La ministre des Armées, Florence Parly, lors d’une audition à l’Assemblée nationale, le 19 février. A confirmé « l’objectif de porter l’effort national de défense à 2 % du produit intérieur brut en 2025. »
Pour cela il faut « agir en conséquence dit-elle et ajuster notre effort et mieux orienter nos moyens ». La ministre a ainsi parlé « d’accélérer sur certaines ambitions »« En cohérence avec les analyses de l’actualisation de la Revue Stratégique, nous allons améliorer notre capacité à détecter les menaces et à attribuer les agressions, notamment dans les nouveaux espaces de conflictualité […]
« Nous allons renforcer la préparation opérationnelle de nos armées afin qu’elles puissent s’entraîner mieux pour faire face de manière plus complète et plus agile à l’ensemble des menaces, y compris dans la perspective de conflits de plus haute intensité. ». Même discours que Draghi…
En mai, la marine française rejoindra les flottes japonaises et américaines dans un exercice militaire de batailles navales en mer de Chine méridionale pour faire face aux flottes de la Corée du Nord et de la Chine!
Cette région de l’océan Pacifique est revendiquée dans son intégralité par la République Populaire de Chine notamment sur le plan commercial. En effet, chaque année, les porte-conteneurs transportent l’équivalent de 5.000 milliards de marchandises dans cette zone.
La guerre et les armements sont extrêmement coûteux pour des profits juteux.
Le réarmement à cette échelle se fait sur la destruction du niveau de vie des travailleurs et leurs protections sociales pour renforcer leur arsenal guerrier.
Dans une étude publiée le 27 janvier, l'observatoire des conjonctures économiques (OFCE) estime que « la France doit avoir les ambitions de ses moyens » ainsi « l’objectif est de dépenser 100 milliards d'euros de plus, notamment pour la défense et la sécurité, lors du prochain quinquennat », l'investissement de défense est le plus performant économiquement ose écrire le rapport ! Investir dans de nouvelles capacités industrielles, encouragée par des débouchés assurés assène le rapport et poursuit qu’il faut redonner aux entreprises des programmes militaires, accélérer les livraisons de Rafale déjà commandés, ajouter une nouvelle commande, concevoir un programme français de missiles …
Pour les capitalistes, c’est une source importante de profits, pour les salariés, c’est un poids énorme à supporter. Les interventions militaires de la France sont un gouffre financier de plusieurs milliards d’euros. Pourtant le gouvernement n’hésite jamais dans ce domaine à libérer les fonds nécessaires qu’il refuse pour satisfaire les revendications des jeunes, des salariés des chômeurs.
La France est le 4ème pays exportateur d’armes. C’est dire les profits énormes que réalisent les groupes capitalistes spécialisés dans la fabrication et la vente d’armes.
Tous développent une course aux armements des plus dangereux. Après l’arme nucléaire, les armes chimiques, les drones, ils préparent aussi les « cyber attaques », l’utilisation de l’électronique de plus en plus complexe dans l’armement, la guerre de l’espace …
Plus que jamais la lutte pour la paix, pour le refus des guerres impérialistes est à l’ordre du jour.
Face à cette escalade dans l'organisation et la présence agressive de l'OTAN, il est plus qu'urgent de développer les luttes pour le retrait de la France de l'OTAN, pour la dissolution de cette organisation impérialiste comme de toutes les organisations impérialistes, pour le désarmement nucléaire, pour la cessation de ses interventions en Afrique et au Moyen-Orient, doivent devenir des mots d'ordres centraux dans la lutte pour la paix.
Cette politique de surarmement ne peut être combattue que par la lutte des peuples contre la guerre et la lutte politique pour ouvrir une perspective révolutionnaire et la construction d’une société socialiste il ne peut pas y avoir de changement révolutionnaire sans destruction de ce bras armé des grandes puissances capitalistes.
Mettre fin définitivement à cette situation exige de mettre fin au système capitaliste lui-même.

Imprimer cet article