frcaendeitptrues
Gantry 5

 

Reprise de la course aux Armements

La course aux armements reprend de plus belle, pour les impérialismes en concurrence c’est un des moyens de relancer l’économie en pleine crise économique et de se positionner face aux autres puissances.


D’après le SIPRI (Stockholm International Peace Research Institute), sur les 25 principales entreprises du secteur de l’armement dans le Monde, qui ont généré un chiffre d’affaire total de 361 milliards de dollars, 8,5% d’augmentation sur l’an passé.
Les groupes américains sont aux cinq premières places, Lockheed-Martin avec plus de 53 milliards de dollars de ventes [+11%]… 20 milliards de plus que Boeing qui se classe second. Avec un chiffre d’affaires de 29,2 milliards, Northrop Grumman complète la statistique. Viennent ensuite Raytheon et General Dynamics Corps.
Ces cinq entreprises ont réalisé à elles seules 166 milliards de dollars de ventes d’armes par an dans le monde soit 46 % du total. Les 12 entreprises américaines figurant dans le Top 25 en 2019, représentant 61 % de ces mêmes ventes d’armes souligne le Sipri.
La Chine étant la nouvelle cible de la concurrence que se livrent les puissances impérialistes, le classement met au 6ème rang l’entreprise d’armement « Aviation Industry Corporation of China [AVIC] », en 8ème position, « China Electronics Technology Group Corporation [CETC] », ces 2 entreprises comme Boeing ou encore Airbus ne font pas que du commerce de l’armement, elles produisent également pour l’aviation civile. Peu importe pour le SIPRI, lorsqu’il s’agit de désigner les cibles, tout est bon, même si nous n’entretenons aucune illusion sur l’orientation capitaliste de la Chine… Dans ce pays, le spécialiste de l’armement terrestre « China North Industries Group Corporation [NORINCO] », et. « China South Industries Group Corporation », se place dans ce « top 25 ». Les revenus combinés des quatre entreprises chinoises du Top 25 ont augmenté de 4,8 % entre 2018 et 2019 », selon le Sipri.
A ce tableau l’institut ajoute deux industriels majeurs, à savoir « China Shipbuilding Industry Corporation [CSIC] » et « China State Shipbuilding Corporation [CSSC] », deux acteurs clés de la construction navale chinoise, laquelle tourne à plein régime… Et de pointer la production en quatre ans, l’équivalent de la flotte française, avec le lancement, en moyenne, d’une frégate ou d’un contre-torpilleur tous les mois et la mise à l’eau d’un sous-marin tous les trimestres. Cette réalité est indéniable, cependant ces deux entreprises produisant également des navires pour la marine marchande et la marine fluviale qui transportent des centaines de millions de tonnes de marchandises sur les fleuves navigables entre Chongqing et Shanghai sur le Yangzi Jiang et le grand canal sur près de 2 000km au départ de Hangzhou.
En Europe, les industries de l’armement place le britannique BAE Systems, à la 7e position du « top 25 », avec un chiffre d’affaires en progression de plus de deux milliards d’une année sur l’autre. Suivent ensuite Leonardo [12e], Airbus [13e], Thales [14e] et Dassault Aviation [17e]. C’est la première fois que l’avionneur français figure parmi les vingt premiers industriels mondiaux de l’armement, grâce à « la plus forte augmentation des ventes annuelles d’armes » [+105%], etc…
En France, le budget de la défense, comme celui de l’intérieur sont les rares budgets épargnés par la pandémie, de plus en progression constante. Quant au commerce des armes, il n’a jamais été aussi florissant, il suffit de voir les annonces faites par le ministère de la Défense. 2 exemples, une commande de 18 avions Rafale pour 2,5 milliards d’euros pourrait être signée d’ici la fin de l’année avec la Grèce. Et l’Indonésie est également sur le point de signer une commande de 36 avions Rafale. Le gouvernement servant de sponsor à Dassault !
Toutes ces données confirment, ce que nous ne cessons de dire, l’industrie de l’armement ne prépare pas la paix, le Spiri épargne l’OTAN. Quoi de surprenant, cette organisation militaire issue de la seconde guerre mondiale qui rassemble toute l’Europe capitaliste et les USA, s’invite dans tous les conflits depuis sa fondation ; un outil militaire au service des impérialismes en concurrence qu’il faut abattre comme le capitalisme.

Imprimer cet article