Corée : Une volonté d’indépendance.

Le 27 avril à Panmunjom, dans la zone démilitarisée qui sépare la péninsule coréenne depuis 1953 s’est tenue une rencontre entre Kim Jong-un, Président de la Commission des Affaires d'État de la République populaire démocratique de Corée du Nord (RPDC), et Moon Jae-in, Président de la République de Corée du Sud.
Cette rencontre qualifiée d’historique par de nombreux commentateurs est l’aboutissement d’un long processus dans les relations inter-coréennes qui a été marqué entre autres par la constitution d’une équipe unique lors des derniers jeux olympiques d’hiver qui se sont tenus en République de Corée.

Cette rencontre fait suite à une longue période de tension militaire dans la région. Elle a été marquée par les essais nucléaires et balistiques menés par la RPDC, ainsi que par des manœuvres militaires conjointes de la République de Corée et des USA. Dans cette période, des sanctions économiques ont été prises par le conseil de sécurité de l’ONU à l’encontre de la RPDC.
Nous avons précédemment commenté ces événements et montré comment ils étaient liés aux affrontements inter-impérialistes et tout particulièrement à la volonté hégémonique des USA dans cette région du monde, hégémonie largement contestée par la montée de la puissance chinoise.
Nous avons aussi souligné combien la question nationale coréenne, la volonté d’indépendance portée par les forces progressistes et communistes a été et est toujours un moteur puissant des luttes du peuple coréen. Cette volonté s’est exprimée au travers de la lutte de libération contre la domination de l’impérialisme colonial japonais et dans la résistance à la guerre impérialiste contre la Corée menée par les puissances occidentales dont la France entre 1950 et 1953. Elle est une des composantes majeures des orientations politiques de la RPDC du Nord.
Cette volonté d’indépendance et de souveraineté est aussi très forte en République de Corée du Sud, dont le développement capitaliste est étroitement soumis aux intérêts des USA et qui est sous leur contrôle militaire. En République de Corée, l’élection de Moon Jae-in, rompant avec de brutales dictatures, doit beaucoup à l’action des forces attachées à un développement démocratique et à l’indépendance vis-à-vis de l’impérialisme américain.
Les derniers développements sont importants au sens où les, deux états affirment conjointement être les acteurs majeurs de leurs rapports politiques, économiques et étatiques, ce qui est une avancée considérable. N’ayons pas l’illusion pour autant que les questions peuvent être réglées en dehors de toute pression et ingérences de l’impérialisme, mais reconnaissons que Trump qui voulait rayer de la carte la RPDC est obligé de rencontrer Kim Jong-un et de traiter la RPDC comme une réalité incontournable avec qui il va falloir discuter.
Notre parti est très attentif au développement de la situation créée par la rencontre des deux dirigeants coréens. Il exprime son soutien aux luttes du peuple coréen pour son indépendance. Il exige que les sanctions contre la Corée du Nord ( RPDC) soient levées et que la France établisse enfin de vrais relations diplomatiques avec elle.